détecteur de monoxyde de carbone

Les 5 meilleurs détecteurs de monoxyde de carbone en 2021

Le monoxyde de carbone est produit lors d’une combustion incomplète de produits carbonés tel que le bois, le charbon, l’essence, le propane, le gaz naturel et le mazout. Ces sources d’énergie ne sont pas dangereuses lorsqu’elles sont brûlées dans un endroit ouvert et ventilé, mais elles le deviennent dans les espaces confinés comme une cuisine, le sous-sol, le garage ou un camping-car.

Inodore, incolore et insipide, ce gaz (que l’on appelle également CO) est difficile à détecter sans capteur. Surnommé le tueur silencieux, il peut facilement être contré en respectant certaines règles de base et en vous équipant d’un détecteur de monoxyde de carbone.

Notre sélection pour l’année 2021

Il existe un grand nombre de capteurs de CO sur le marché. Afin de faciliter votre choix, vous avons limité notre sélection à 5 produits qui sont selon nous, les meilleurs pour votre logement en 2021.

1. Détecteur de fumée et de monoxyde de carbone X-Sense

Notre coup de

Le détecteur de CO et de fumée X-Sense est un appareil doté de capteurs de CO photoélectriques et électrochimiques. Ces capteurs fonctionnent indépendamment l’un de l’autre et déclenchent une alarme en présence de fumée dangereuse ou si un certain niveau de monoxyde de carbone est présent dans l’air domestique.

Muni d’une pile irremplaçable dont la durée de vie est de 10 ans, ce détecteur vous avertira en cas de dysfonctionnement et de batterie faible. En cas d’alerte, une alarme de plus de 85 dB retentit à travers toute la maison, avertissant instantanément tous les occupants, même s’ils sont endormis.

Équipé d’un écran LCD, l’affichage numérique de ce détecteur donne en temps réel le taux de monoxyde de carbone présent dans l’air ambiant. Fiable et de qualité, ce produit est conforme aux normes EN14604 et EN50291. Il a également passé avec succès la certification BSI et dispose d’un service après-vente pour toute la durée de vie de l’appareil.

2. Détecteur de monoxyde de carbone X-Sense

Le meilleur rapport qualité/prix

Le détecteur de CO X-Sense est un appareil doté d’un capteur électrochimique. Celui-ci présente une performance supérieure de détection du CO dans l’air ambiant. En présence de monoxyde de carbone, le détecteur émet une alarme de 85 dB assez puissante pour alerter tous les membres de votre maison. Équipe d’un écran LCD rétroéclairé, l’affichage numérique de ce produit vous informe en temps réel du taux de CO présent dans l’air. Vous n’aurez aucune difficulté à le lire de jour comme de nuit.

Fonctionnel et facile à installer, le X-Sense vous informe en cas de panne, de faible charge de la batterie ou de la fin de vie du détecteur. Certifié EN50291, ce produit dispose d’une garantie de remboursement de 60 jours et de 5 ans pour le matériel et le service après-vente.

3. Détecteur de fumée et de monoxyde de carbone Google Nest Protect

Le + performant

Le détecteur de CO et de fumée Google Nest Protect est un appareil doté d’un capteur de fumée à double spectre capable de détecter les incendies, ainsi qu’un capteur de monoxyde de carbone pour vous prévenir si la présence de ce gaz mortel est détectée. En cas d’alerte, l’appareil émet un message vocal pour vous indiquer la nature et l’origine du danger. Il peut également envoyer une alerte sur votre mobile, vous parler et même éclairer votre chemin dans l’obscurité.

La durée de vie du Google Nest Protect est de 10 ans. Vous n’aurez pas à vous inquiéter d’un éventuel oubli pour le changement de ses piles : ce détecteur notifie votre téléphone lorsque les piles sont faibles ou lorsque le capteur est en panne. Facile à installer, ce produit certifié (normes ‎EN14604 et EN50291) effectue une série de 400 tests automatiques chaque jour pour vous informer en cas de problème. Intelligent, il distingue la vapeur d’eau émise par votre douche de celle produite par la fumée.

4. Détecteur de monoxyde de carbone Smartwares

Le détecteur de CO SmartWares est un produit conçu pour des pièces allant de 20 à 40 m². Muni d’un capteur électrochimique, cet appareil émet une alarme de 85 dB dès qu’il détecte une fuite de monoxyde de carbone ou une concentration trop élevée de ce gaz dans l’air domestique.

Équipé d’un écran digital, ce détecteur indique la température (°C) ainsi que le taux de monoxyde de carbone présent dans l’air (ppm). Certifié EN50291, la durée de vie de ce produit est de 7 ans, vous devrez toutefois changer la pile tous les ans pour assurer son bon fonctionnement.

5. Détecteur de monoxyde de carbone Scondaor

Le détecteur de CO Scondaor est un appareil doté d’un capteur électrochimique, certifié et répondant à la norme EN50291. En présence de monoxyde de carbone, le détecteur déclenche une alarme sonore de 85 dB. Équipé d’un écran LCD, l’affichage numérique de l’appareil vous informe également en temps réel du taux de monoxyde de carbone présent dans l’air ambiant.

Muni de piles AA, le Scondaor émet une alerte en cas de batterie faible. Une alarme de fin de vie est également incluse dans ce détecteur. Dès qu’il atteint les 10 ans de fonctionnement, celle-ci retentit afin de vous informer qu’il est temps de procéder à son changement.

Qu’est-ce qu’un détecteur de monoxyde de carbone ?

À ne pas confondre avec un détecteur de dioxyde de carbone (CO2), un détecteur de monoxyde de carbone (CO) est un appareil conçu pour : mesurer le taux de monoxyde de carbone présent dans l’air ambiant et déclencher une alarme lorsque sa concentration atteint un niveau dangereux. Certains détecteurs de CO peuvent également être reliés à une société de surveillance pour l’envoi de secours si nécessaire en cas d’alarme.

Pour votre sécurité, un détecteur de monoxyde de carbone doit être certifié par la norme EN50291. Cette norme impose un déclenchement de l’alarme selon des seuils précis :

  • Avant 3 minutes pour une concentration de 300 ppm de CO dans l’air
  • Entre 10 et 40 minutes pour une concentration de 100 ppm de CO dans l’air
  • Entre 60 et 90 minutes pour une concentration de 50 ppm de CO dans l’air
  • Pas avant 120 minutes pour une concentration de 30 ppm de CO dans l’air

Est-il obligatoire ?

Au moment où nous rédigeons cet article (26/10/21) il n’existe pas d’obligation légale pour un particulier à détenir un détecteur de monoxyde de carbone dans son logement (contrairement au détecteur de fumée). Son utilisation reste toutefois conseillée. En effet, on dénombre chaque année en France, pas moins de 1 000 foyers et plus de 3 000 personnes intoxiquées au monoxyde de carbone, soit une trentaine de décès.

Où l’installer ?

Les détecteurs de monoxyde de carbone doivent être placés en hauteur et à proximité des pièces principales (cuisine, chambres, salon, près du garage). Chaque étage de votre maison doit être équipé de son détecteur de CO (sous-sol compris). Nous vous conseillons de vous référer également à la notice du produit pour obtenir des conseils supplémentaires sur son installation.

Comment l’entretenir ?

Afin de vous garantir son bon fonctionnement, votre détecteur de CO doit faire l’objet d’un entretien régulier :

  • Testez-le fréquemment (une fois par mois) à l’aide du bouton situé à l’avant
  • Remplacez les piles selon les recommandations de la notice
  • Remplacez le capteur tous les deux ans environ, selon les instructions du fabricant (certains modèles déclenchent intentionnellement une alarme lorsqu’ils arrivent à expiration).

Comment fonctionne un détecteur de CO ?

Un détecteur de CO est conçu pour émettre une alarme lorsqu’il détecte une certaine quantité de monoxyde de carbone dans l’air. Une fois l’alarme déclenchée, le seul moyen de l’arrêter (sans retirer les piles) est de ventiler la pièce à fond afin de faire disparaître le CO. Il existe 4 types de capteurs pour détecter le monoxyde de carbone.

Expertbynet | Comment installer un détecteur de CO autonome à pile ?

Capteur biomimétique

Le capteur biomimétique utilise des cyclodextrines, un chromophore ainsi qu’un certain nombre de sels métalliques. Son fonctionnement est similaire à celui de l’hémoglobine. En contact du CO, les molécules s’assombrissent proportionnellement à la quantité de monoxyde de carbone présent dans l’air ambiant. Ce changement visible à l’œil nu est soumis à une source de photons infrarouges telle qu’une LED infrarouge, puis contrôler à l’aide d’une photodiode. Ce type de capteur dispose d’une durée de vie utile de 6 ans environ. La pile alcaline le composant devra quant à elle être changée au bout de 2 – 3 ans.

Capteur électrochimique

Le capteur électrochimique utilise une pile à combustible pour détecter le monoxyde de carbone. En présence du gaz, un courant électrique est généré par la pile, proportionnellement à la quantité de gaz présente dans l’environnement immédiat du capteur. Plus performante que les autres technologies pour détecter le CO, elle réagit de façon précise et linéaire par rapport à la présence du monoxyde de carbone.

Ce type de capteur dispose d’une longue durée de vie (environ 5 à 10 ans), car il ne nécessite qu’une alimentation faible pour fonctionner. Concernant le bouton de test : il sert uniquement à vérifier l’efficacité opérationnelle de la batterie, du circuit et de l’alarme. La seule façon de vérifier si l’appareil fonctionne bien en présence de CO est de le soumettre à ce gaz. Vous pouvez facilement recréer le monoxyde de carbone en mélangeant de l’acide citrique et du bicarbonate de soude.

Capteur optochimique

Le capteur optochimique se compose d’un bloc de produit chimique dont la couleur change lorsque celui-ci est exposé à du CO. La réaction chimique est évolutive : il passe du jaune au brun puis du brun au noir. Économique, ce type de capteur ne permet pas de déterminer précisément la quantité de CO présente dans l’air et n’offre qu’une protection limitée.

Semi-conducteur d’oxyde de métal

Ce type de capteur utilise de minces fils de dioxyde d’étain sur une base céramique isolante, le tout contrôlé par un circuit intégré. Dans la pratique : les fils doivent être chauffés à 400° C pour pouvoir détecter le monoxyde de carbone selon le principe suivant : l’oxygène augmente la résistance du dioxyde d’étain tandis que le CO la réduit. Ce type de détecteur doit être testé une fois par an à l’aide d’un gaz d’essai et nécessite une forte consommation d’énergie.

Comment détecter une intoxication au monoxyde de carbone ?

Le monoxyde de carbone est un gaz mortel, car il se lie à vos globules rouges et prive votre corps d’oxygène après être passé dans vos poumons. Les symptômes liés à son inhalation sont nombreux : maux de tête, nausées, vomissements, essoufflement, vertiges et fatigue.

Lorsque le niveau de monoxyde de carbone présent dans l’air atteint les 150 ppm, de nouveaux symptômes peuvent apparaître tel que la désorientation et la perte de conscience. En l’absence d’un traitement, une exposition prolongée à ce gaz peut être mortelle.

détecteur de monoxyde de carbone
Source : https://solidarites-sante.gouv.fr/sante-et-environnement/batiments/article/intoxications-au-monoxyde-de-carbone

Comment éviter une intoxication au monoxyde de carbone ?

Vous pouvez limiter les risques liés au monoxyde de carbone en suivants les conseils suivants :

  • Ne chauffez jamais votre maison avec une cuisinière à gaz. Celle-ci produit du CO et peut rapidement remplir votre maison de ce gaz mortel.
  • Ne faites pas fonctionner votre voiture dans un garage fermé.
  • Assurez-vous que votre logement est bien ventilé (ne bouchez pas les évacuations d’air)
  • Attention aux chauffages d’appoint. Ceux-ci ne doivent être utilisés que 2 h de suite au maximum et dans une pièce avec aération.
  • N’utilisez pas à l’intérieur de votre logement les appareils suivants : brasero, barbecue, groupe électrogène.
  • Installez un détecteur de monoxyde de carbone à chaque étage de votre maison, près des chambres à coucher, de votre garage et de la cuisine. Cet appareil est facile à installer et peut vous sauver la vie.
  • Aérer votre logement au moins 10 minutes par jour, même en hiver.
Retour haut de page