Détecteur de fumée en action sous l'effet d'un nuage de fumée

Les 3 meilleurs détecteurs de fumée en 2022

Personne n’est à l’abri d’un départ de feu, c’est pourquoi l’acquisition d’un détecteur de fumée est une évidence. Choisir un équipement qualitatif est essentiel pour protéger au mieux votre famille et votre maison. Cependant, nous connaissons tous une personne possédant un détecteur de fumée se déclenchant à la moindre poussière dans l’air, sans raison… C’est pour cela que nous avons conçu pour vous ce guide, afin de vous protéger au mieux et éviter ce genre de désagrément.

Notre sélection pour l’année 2022

Il existe un grand nombre de détecteurs de fumée sur le marché. Afin de faciliter votre choix, vous avons limité notre sélection à 3 produits qui sont, selon nous, les meilleurs pour votre maison en 2022.

1. Détecteur de fumée photoélectrique X-SENSE SD13

Le + performant

Sensible et intelligent, le détecteur de fumée X-SENSE SD13 est conçu pour déceler avec précision les émanations de fumées en quelques secondes, avec beaucoup moins de fausses alertes qu’un capteur ioniseur. Certifié TÜV et homologué CE EN-14604, ce détecteur est équipé d’un capteur photoélectrique et d’une pile irremplaçable dont la durée de vie est de 10 ans.

Garantie 10 ans, ce produit est doté d’une notification de pile faible pour vous informer lorsqu’il est temps de le remplacer. Conçu à partir de matériaux recyclables et de qualité supérieure, le X-SENSE réalise pour votre sécurité un test d’autocontrôle toutes les 60 sec et vous avertit en cas d’anomalie en émettant un bip et une lumière clignotante.

2. Détecteur de fumée Delta SIEMENS Reflex 5TC1292-1

Notre coup de

Gage de sécurité et de fiabilité, le détecteur de fumée Delta SIEMENS Reflex 5TCS1292-1 est conçu pour repérer rapidement tout départ de feu. Certifié NF et homologué CE EN-14604, ce détecteur est équipé d’un capteur thermique et d’un capteur optique. L’avantage ? Vous ne serez pas dérangé par les alarmes intempestives que l’on retrouve souvent avec les capteurs ioniques.

De qualité supérieure, ce produit dispose d’une garantie et d’une durée de vie de 5 ans. Livré avec ses piles, vous n’aurez à les changer qu’une seule fois pendant toute la longévité du produit.

3. Détecteur de fumée OTIO

Le meilleur rapport qualité/prix

Certifié NF et conforme à la norme européenne EN-14604, le détecteur OTIO est conçu pour reconnaître la fumée grâce à un capteur photoélectrique. Garantie 5 ans, ce produit ne viendra pas perturber la quiétude de votre maison avec de fausses alarmes. En effet, son prix a beau être attractif, il n’en demeure pas moins un dispositif fiable et de grande qualité avec son capteur de qualité. Muni d’un voyant de pile faible, ce détecteur bénéficie d’une bonne autonomie et ne nécessitera qu’un seul changement de pile durant toute sa durée de vie.

Le détecteur de fumée est-il obligatoire ?

Un détecteur de fumée est un appareil conçu pour identifier la présence d’un incendie et émettre une alarme une fois celle-ci décelée. Contrairement au détecteur de monoxyde de carbone, le détecteur de fumée (également appelé  « détecteur avertisseur autonome de fumée » – DAAF) est obligatoire dans toutes les habitations depuis le 8 mars 2015.

D’après la Loi française, l’achat du détecteur de fumée et son installation incombent au propriétaire du logement. Toutefois, la maintenance et le contrôle de son bon fonctionnement restent à la charge de la personne occupant le logement.

Pour les logements occupés par un locataire au moment de l’entrée en vigueur de l’article 1er de la loi n° 2010-238 du 9 mars 2010 visant à rendre obligatoire la pose de détecteurs de fumée dans tous les lieux d’habitation, l’obligation d’installation faite au propriétaire est satisfaite par la fourniture d’un détecteur à son locataire ou, s’il le souhaite, par le remboursement au locataire de l’acquisition du détecteur.

Code des assurances – art L.122-9 (VD)
Détecteur de fumée posé sur un plan d'évacuation

Pour être en conformité avec la loi, votre détecteur de fumée doit être homologué selon la norme CE EN 14 604. Cette norme est une garantie que l’appareil est capable de percevoir les émanations de fumée dégagées par un feu couvrant (feu de bois ou de coton) et un incendie rapide (feu de matière plastique ou de liquide inflammable). Autres obligations liées à cette norme : le dispositif doit pouvoir émettre une alarme d’au moins 85 dB afin d’alerter efficacement les résidents et le fabricant doit vous remettre ses coordonnées, le modèle du détecteur ainsi que toutes les instructions relatives à la disposition, l’installation et la maintenance du produit.

Cette norme présente toutefois des limites : elle ne garantit la fiabilité d’une marchandise que lors de sa mise en production. Il est donc possible que votre appareil de détection ne soit plus conforme si la qualité de la fabrication baisse. Pour pallier ce risque, vous pouvez vous tourner vers un instrument qui porte aussi la certification NF. Bien que non obligatoire, cette certification vous assure que le produit est contrôlé fréquemment en usine. Des audits de suivi et des prélèvements aléatoires sont ainsi réalisés régulièrement afin de garantir la conformité du produit.

Où placer le détecteur de fumée ?

Légalement, un détecteur de fumée ne peut être installé que dans les parties privatives d’un logement. Un arrêté du 5 février 2013 du code de la construction et de l’habitation le stipule très clairement dans son article 6 :

Il est interdit d’installer des détecteurs autonomes avertisseurs de fumée dans les parties communes des immeubles collectifs d’habitation

Code de la construction et de l’habitation – art 6 de l’arrêté du 05/02/13

La raison de cette interdiction est simple : en cas d’alarme, le réflexe est d’ouvrir la porte de son logement pour voir ce qu’il se passe. Or, en ouvrant la porte, il est possible que l’on se retrouve aussitôt dans la fumée et les flammes si l’incendie est avéré.

Au niveau des parties privatives du logement, il est conseillé de placer le détecteur dans le couloir desservant les chambres ou à proximité immédiate. Vous serez ainsi alerté plus facilement par l’alarme en cas de départ de feu pendant la nuit. Pensez également à installer un détecteur de fumée à chaque étage de votre logement. Enfin, si vous vivez dans un studio : installer le détecteur le plus loin possible de la cuisine ou de votre douche. L’appareil sera dès lors moins perturbé par les particules de cuisine ou la vapeur d’eau.

MACIF | Comment se protéger des incendies grâce au détecteur de fumée ?

Quelle est la durée de vie d’un détecteur de fumée ?

Un bon indicateur pour connaître la longévité d’un détecteur de fumée est de se référer à la durée de sa garantie. Celle-ci est en général de 5 ans pour les détecteurs équipés de piles alcalines et de 10 ans pour ceux dotés d’une pile au lithium. Notez que certains appareils ne permettent pas de changer la pile, en particulier ceux au lithium. Leur durabilité est donc comparable à celle de la pile.

Comment savoir si son détecteur de fumée fonctionne ?

Un test simple pour savoir si votre détecteur de fumée fonctionne est d’éteindre une bougie ou deux allumettes enflammées ensemble à proximité de l’équipement. Au contact de la fumée, le détecteur est censé déclencher une alarme. Notez que ce procédé fonctionne également pour la plupart des appareils capables de déceler les polluants présents dans l’air ambiant.

Vous souhaitez vérifier si la batterie est allumée ? Dans ce cas, il vous suffit d’appuyer sur le bouton de test pour contrôler si une alarme se déclenche. Dans le cas contraire, il est temps de remplacer la pile. Pensez à réitérer ce test une fois la batterie changée afin de vous assurer du fonctionnement de l’appareil.

Personne qui retire la pile d'un détecteur de fumée

Comment arrêter l’alarme ?

Votre appareil s’est déclenché et vous souhaitez l’éteindre ? En l’absence de signes évidents de fumée ou de feu, il est conseillé de le réinitialiser et de le nettoyer. Vous éviterez ainsi de nouvelles « fausses » frayeurs. Pour ce faire, il vous suffit de :

  • Retirer la batterie (pile) ;
  • Appuyer sur le bouton test et de le maintenir enfoncé 5 secondes ;
  • Réinstaller la batterie après avoir soufflé dans le détecteur ;
  • Tester votre appareil pour vous assurer qu’il fonctionne correctement.

Existe-t-il différents modèles de détecteur de fumée ?

Il existe 3 types de détecteurs pour déceler la présence de fumée dans l’air ambiant : le détecteur ionique, le détecteur de chaleur et le détecteur photoélectrique.

Le détecteur ionique

Le détecteur ionique se déclenche lorsque des variations de courants interviennent dans sa chambre d’ionisation. Simple et peu coûteux à fabriquer, ce type de détecteur est très sensible et peu s’activer au contact d’une particule de cuisine ou de poussière. On le retrouve principalement chez les particuliers.

Le détecteur de chaleur

Le détecteur de chaleur intègre un capteur de température. Lorsque celle-ci atteint 54°, l’appareil se déclenche et émet une alarme. Ce type de détecteur n’est pas sensible aux particules, toutefois son champ d’action se limité à sa zone immédiate. En général, on le retrouve dans les cuisines et les environnements enfumés. Cette variété de capteurs ne répond pas à la norme CE EN 14 604 et ne peut donc pas être installé dans votre logement.

Détecteur photoélectrique

Le détecteur photoélectrique se déclenche lorsque de la fumée interfère avec un faisceau lumineux continu en contact avec un capteur. Très efficace, cet appareil est capable de reconnaître la fumée émanant de vos meubles et autres objets similaires sans se déclencher à la moindre poussière.

Retour haut de page