Fermier principal accolé à la jauge de pluie dans un champ de maïs au coucher du soleil

Les 5 meilleurs pluviomètres en 2022

Le pluviomètre est un instrument permettant de mesurer les quantités d’eau pluviale tombées. Il existe plusieurs types de pluviomètres, à des prix très différents et il est parfois difficile de savoir vers quel produit se diriger.

Utilisé dans plusieurs domaines, ce produit présente un grand nombre d’avantages, que ce soit pour le jardinage, l’agriculture ou encore la météorologie.

Notre sélection pour l’année 2022

Il existe un grand nombre de pluviomètres sur le marché. Afin de faciliter votre choix, vous avons limité notre sélection à 5 produits qui sont, selon nous, les meilleurs pour votre jardin en 2022.

1. Pluviomètre connecté pour la Station Météo Netatmo

Le + performant

Ce pluviomètre est l’accessoire indispensable pour compléter votre station météo Netatmo. Connecté et sans fil, il permet de consulter les précipitations en temps réel sur votre smartphone, ainsi que la quantité d’eau tombée il y a une heure, un jour, un mois…

Pratique et intelligent, le Netatmo offre aussi la possibilité d’anticiper les averses à venir et de configurer une alerte pour vous avertir dès qu’il commence à pleuvoir. D’après nous, c’est l’outil idéal pour garder un œil sur les conditions météorologiques en toute quiétude.

2. Pluviomètre sans fil à vidange automatique NTFA Dostmann Drop

Notre coup de 

Le TFA Dostmann Drop est un excellent pluviomètre si vous souhaitez mesurer avec facilité les niveaux de précipitations, avoir une transmission sans fil et bénéficier d’une alarme de pluie 24 heures sur 24.

À la fois pratique et esthétique, cet appareil ne nécessite pas d’entretien (sauf pour changer ses piles). Ainsi, grâce à sa fonction vidange automatique, vous n’aurez plus besoin de vous rendre dans votre jardin pour vider votre pluviomètre après chaque averse. Son petit + ? On apprécie aussi son historique des précipitations et sa plage de mesure plus que suffisante.

3. Pluviomètre TFA-Dostmann 47.1001

Le meilleur rapport qualité/prix

Le 47.1001 est le modèle le plus simple et le plus efficace que nous ayons pu tester. Grâce à lui, vous pouvez très facilement quantifier la volumétrie de pluie tombée dans votre jardin. Fabriqué en plastique stable et de haute qualité, ce pluviomètre est doté d’une bague de réglage de mémoire brevetée. Fort pratique, celle-ci vous permet de conserver vos valeurs de mesure et de les comparer après chaque averse.

Si nous devions résumer ce produit en quelques mots, nous dirions que le TFA-Dostmann est une aide idéale pour le jardin et l’agriculture, et pour tous ceux qui veulent en savoir plus sur la nature.

4. Station météo sans fil Bresser (avec pluviomètre)

Vous êtes à la recherche d’une station météo de qualité ? La station météo sans fil Bresser est un excellent choix ! En effet, cet appareil est un pluviomètre de haute qualité munide capteurs externes pour mesurer les précipitations et la température.

En plus, d’afficher l’humidité, l’heure et un histogramme sur grand écran, la station météo Bresser inclut des fonctionnalités plus que pratiques, telles que l’alerte de glace/gel, la mémoire des températures (minimales/maximales) et une fonction rétroéclairage.

5. Pluviomètre décoratif nain de jardin Larber

Vous souhaitez ajouter un peu de fantaisie à votre jardin ? Dans ce cas cessez vos recherches et adoptez un nain de jardin peint à la main ! Conçue en résine et plastique, la statue est accompagnée d’un pluviomètre fabriqué en polymère. Assez original, l’ensemble ira compléter à ravir votre collection de petits compagnons disséminés dans le jardin.

Un pluviomètre : est-ce utile ?

Le pluviomètre est évidemment un outil indispensable pour l’étude de la météorologie. Les climatologues l’emploient pour étudier les variations météo en comparant les relevés d’une année sur l’autre.

Toutefois, il n’est pas obligatoire d’être un spécialiste en météorologie pour avoir besoin d’un pluviomètre. On l’oublie souvent, mais les agriculteurs comme les jardiniers ont généralement besoin de cet appareil :

  • Pour prévoir les chutes d’eau à venir. En se référant aux données récoltées les années précédentes, le jardinier peut ainsi anticiper les prochaines précipitations.
  • Pour s’adapter au climat. Si les informations comparées d’une année sur l’autre divergent de manière trop conséquente, le jardinier pourra agir en conséquence.
  • Pour savoir quand récolter. Si les précipitations relevées sont suffisantes, le jardinier sera à même de déterminer quand débuter sa moisson. Sinon, il peut toujours choisir d’arroser manuellement ses plants pour sauver sa récolte.
  • Pour savoir si les plantes/cultures sont en déficit/excès d’eau. Si les précipitations observées ne sont pas bonnes, il incombera au jardinier d’arroser son potager. En revanche, dans le cas contraire, il devra arrêter l’arrosage pour éviter de noyer ses plantes.

Bien évidemment, pour profiter pleinement des atouts du pluviomètre, il faut que le jardinier sache en interpréter les relevés. Pour cela, il doit mettre en cohérence les données récoltées avec les nécessités en eau des espèces cultivées. Une bonne connaissance des caractéristiques des plantes exploitées est donc primordiale.

Quels sont les différents types de pluviomètres

Il existe un large choix de pluviomètres. Devant toutes les options présentes sur le marché, nous vous avons choisi de vous exposer les différents types de pluviomètres que vous pourrez retrouver dans le commerce :

Pluviomètre installé dans le jardin
  • Le pluviomètre à lecture directe et vidage manuel. Il fonctionne presque comme un bol doseur de cuisine et affiche la quantité d’eau tombée. Il doit être vidangé régulièrement et de manière manuelle pour s’assurer de la fiabilité de la mesure.
  • Le pluviomètre à lecture directe et vidage automatique. Semblable au modèle précédent, la seule particularité avec ce produit et que l’eau récoltée se vide automatiquement dans deux petites auges. Le calcul de la volumétrie d’eau tombée se fait grâce au nombre de mouvements que les augets auront effectués.
  • Le pluviomètre connecté à une station météo. Plus onéreux, il doit être alimenté par une source électrique. Il se vide automatiquement après une période donnée, puis transmet les informations recueillies à une station météo.
  • Le pluviomètre pour centrale d’arrosage automatique. Également relié, il communique les informations recueillies à une centrale d’arrosage automatisé. L’objectif pour la centrale est de déterminer la quantité d’eau à envoyer sur les récoltes, après retraitement de la volumétrie d’eau pluviale déjà tombée.

Comment fonctionne un pluviomètre ? 

Même s’il s’agit d’un objet relativement facile à utiliser, le pluviomètre réserve quelques secrets. Afin d’éviter tout impair dans la lecture de ses résultats, voici quelques explications pour vous aider à vous informer sur le climat tout en exploitant votre pluviomètre de la meilleure façon.

Comment lire un pluviomètre ?

Tout dépend du type de pluviomètre que vous utilisez. Les données ne se consultent pas de la même manière sur tous les pluviomètres, c’est pourquoi vous devez adopter votre méthode de lecture au type d’appareil que vous possédez.

  • Si vous manipulez un pluviomètre standard (à lecture directe et à vidage manuel) : rien de plus simple, dès que la période que vous décidez d’analyser se termine, il vous suffit de regarder à quel niveau l’eau s’est arrêtée. La quantité affichée (en millimètres dans la plupart des cas) devra être interprétée par la suite.
  • Si vous utilisez un pluviomètre à lecture directe et à vidage automatique : vous devrez calculer le nombre de mouvements que votre récipient aura effectués. Vous multiplierez ce nombre par la quantité d’eau que le contenant est capable d’emmagasiner.
  • Si vous exploitez un pluviomètre relié à une station météo ou à une centrale d’arrosage : les données récoltées s’afficheront aussitôt sur le dispositif auquel il est connecté. Les résultats sont généralement « traduits » en précipitations au mètre carré.

 Comment calculer la pluviométrie ? 

Météo France | Tout savoir : l’intensité des pluies

La pluviométrie s’évalue en hauteur d’eau tombée sur le sol rapportée à une unité de surface. Habituellement, les pluviomètres affichent les mesures en millimètres.

Les pluviomètres classiques sont composés de deux éléments : 

  • le collecteur qui fait office d’entonnoir et se charge de récolter l’eau sur la plus grande étendue possible. Il permet notamment d’éviter l’évaporation de l’eau en agissant comme un couvercle. 
  • Le contenant étalonné, qui est ni plus ni moins qu’un réservoir gradué en millimètres.

Si votre appareil est fiable, 1 millimètre affiché sur votre pluviomètre équivaut à 1 litre d’eau tombée au mètre carré. Dans le cas des pluviomètres connectés, la pluviométrie sera directement exposée sur votre station météo ou sur le dispositif relié.

De nos jours, certains systèmes peuvent être associés à des applications mobiles, qui informeront leur propriétaire sur l’état de ses parcelles.

Comment interpréter les résultats donnés par un pluviomètre ?

Pluviomètre rempli après de fortes pluies

Le jardinier (ou l’agriculteur) utilise les données récoltées pour savoir comment gérer son champ/potager. Si les précipitations sont élevées, il devra opérer à un arrosage moins conséquent. De plus, face à la baisse des orages ces dernières années, les informations obtenues permettront d’adapter les récoltes et leur arrosage afin de devancer les sécheresses à venir.

Les météorologues quant à eux devront comparer les résultats d’une année à l’autre pour connaître le rythme du changement climatique et éventuellement proposer des solutions pour s’ajuster à leurs variations.

Où et comment installer mon pluviomètre ?

Pour être sûr de recueillir des résultats pertinents, il vous faut obligatoirement installer votre pluviomètre à un endroit approprié. Le vent, la chaleur (causant l’évaporation de l’eau récoltée) ou encore la végétation sont autant de facteurs qui peuvent biaiser les relevés obtenus.

Veillez donc à respecter les conseils suivants si vous ne souhaitez pas vous retrouver avec des données faussées :

  • fixez votre pluviomètre entre 0,5 et 2 mètres du sol ;
  • choisissez un terrain plat ;
  • installez votre pluviomètre loin des abris ou des murs qui pourraient empêcher l’eau d’y tomber ;
  • installez votre pluviomètre loin des arbres, car ils peuvent en effet empêcher l’eau de tomber dans le pluviomètre, mais aussi d’obstruer l’appareil avec leurs feuilles mortes.

Enfin, pensez à vider l’instrument de manière systématique.