Jeune femme tenant un détecteur 4 gaz dans la main

Les 3 meilleurs détecteurs 4 gaz | multigaz en 2022

L’asphyxie au gaz toxique est une cause de décès accidentelle peu fréquente, mais dont la probabilité n’est pas inexistante. Ce type d’accidents peut se produire à tout moment, tant dans l’environnement professionnel que domestique. Le risque est lié à la diffusion de gaz toxiques dans un environnement clos. Le risque est d’autant plus accru de par les propriétés physiques des gaz. Incolores et inodores, ces derniers sont difficiles, voire impossibles, à détecter à l’odorat seul.

Malheureusement, les fuites ne sont pas inévitables. Pour prévenir des accidents, parfois mortels, la mise en place d’appareils de détection dans vos locaux ou dans votre logement est grandement recommandée. Les détecteurs 4 gaz font partie de ces dispositifs de prévention et se révèlent très pratiques à l’usage.

Notre sélection pour l’année 2022

Il existe un grand nombre de détecteurs 4 gaz sur le marché. Afin de faciliter votre choix, nous souhaitons limité notre sélection à 3 produits. Cependant, nous n’avons pas finalisé notre classement. Dans ce sens, nous vous invitons à poursuivre la lecture de cet article et à réitérer votre visite plus tard ici afin de visualiser notre classement.

Qu’est-ce qu’un détecteur 4 gaz ?

Le détecteur 4 gaz, aussi appelé détecteur multigaz, est un dispositif de sécurité qui joue un rôle plus ou moins similaire à celui du détecteur de fumée. 

Pour rappel, un détecteur de fumée sert à signaler un départ de feu afin de prévenir les risques d’incendie et pouvoir réaliser une évacuation le plus vite possible. Le principe du détecteur 4 gaz est assez proche, car il utilise des capteurs spécifiques pour relever la présence inhabituelle de gaz toxiques ou explosifs dans son environnement immédiat. Concrètement, utilisé à titre préventif, l’appareil identifie et évalue la quantité de gaz dangereux présents dans son environnement immédiat. En cas de fuite, il déclenche un signal sonore pour indiquer aux usagers la présence d’un risque accru d’inhalation ou d’explosion.

Le détecteur 4 gaz sert donc à détecter les fuites de gaz qui échappent à l’odorat humain.

ACS Prévention | Utilisation détecteur 4 gaz

Quels sont les principaux gaz détectés ?

Le détecteur 4 gaz permet, comme son nom l’indique, permet de détecter 4 types de gaz dans sa configuration par défaut. Pour y parvenir, ce dispositif de prévention est équipé d’un nombre variable de cellules d’identification chacune dédiée à un type de gaz spécifique.

Contrairement à un détecteur monogaz, le détecteur 4 gaz peut à lui seul mesurer les gaz suivants :

  • l’oxygène (O2) ; 
  • le monoxyde de carbone (CO) ; 
  • l’hydrogène sulfuré (H2S) ;
  • les gaz explosifs (hydrocarbures, gaz naturels, gaz de pétrole liquéfié [GPL], solvants). 

Les gaz explosifs (calibré sur la LIE du méthane)

Ensemble de différents conteneurs de gaz liquéfiés industriels

Les fuites de gaz explosifs sont l’un des principaux risques d’accident que l’utilisation d’un détecteur 4 gaz amoindrit par son travail de prévention. Ces gaz, dont font partie les GPL (butane, méthane, propane) et les gaz naturels, sont extrêmement combustibles. Une fois diffusés dans l’air, ils peuvent à la moindre étincelle, voire à la moindre élévation de température, s’enflammer à la suite d’une réaction chimique.

Le détecteur 4 gaz réduit les risques d’explosion et d’incendie liés aux fuites de gaz explosifs. Le dispositif est programmé de sorte à reconnaître et à mesurer la concentration des gaz identifiés dans l’espace. Si la concentration dépasse un certain seuil d’inflammabilité, le détecteur déclenche automatiquement une alarme.

La mesure réalisée par le détecteur multigaz de sécurité est calibrée sur la limite inférieure d’explosivité (LIE) d’un gaz naturel (le gaz de référence peut différer d’un détecteur à un autre). Au-delà de ce seuil, les risques de combustion du gaz sont avérés, ce qui déclenche l’alarme.

L’oxygène (O2)

Le détecteur 4 gaz possède un capteur dédié à évaluer la concentration d’oxygène présent dans l’atmosphère. Si ce dispositif met l’accent sur l’excès anormal d’un gaz toxique ou d’un gaz explosif, son capteur à oxygène lui permet de pointer la déficience ou l’insuffisance d’O2 dans l’air ambiant. 

Dans ce cadre, l’utilisation du détecteur multigaz, permet d’amoindrir les risques d’asphyxie, d’hypoxie ou d’anoxie causés par l’absence d’oxygène dans l’atmosphère. De plus, la cellule oxygène de l’appareil permet également de relever une éventuelle augmentation de la concentration ambiante en oxygène. 

Le monoxyde de carbone (CO)

Panneau vintage indiquant un risque au monoxyde de carbone

Le monoxyde de carbone, de symbole chimique CO, est un gaz toxique issu de la combustion inachevée de matières organiques. Sa présence est courante dans l’industrie chimique et métallurgique. Au quotidien, on retrouve ce gaz principalement au niveau des pots d’échappement de nos voitures thermiques. Ce gaz, extrêmement dangereux et nocif pour l’Homme, est complètement incolore et inodore.

Hautement toxique, l’inhalation du monoxyde de carbone au-delà d’un certain seuil peut causer une intoxication, voire une perte de connaissance chez la victime. En somme, le monoxyde est un gaz dangereux qui peut facilement se diffuser et passer inaperçu dans l’atmosphère d’un espace clos. Afin de protéger la santé des usagers, l’une des cellules par défaut du détecteur 4 gaz est dédiée à la mesure du CO et permet ainsi, d’éviter les accidents d’inhalation et d’intoxication à ce gaz mortel. 

L’hydrogène sulfuré (H2S)

La quatrième et dernière cellule par défaut du détecteur 4 gaz détecte et mesure la concentration d’hydrogène sulfuré (H2S) dans une pièce. Pour information, l’hydrogène sulfuré est un gaz naturel issu, lui aussi, de la décomposition des matières organiques. 

Contrairement aux autres gaz à risques identifiés par le détecteur multigaz, celui-ci est marqué d’une senteur particulière et nauséabonde. Semblable à l’odeur d’un œuf pourri, l’utilisation du dispositif n’est pas à écarter pour autant, car elle limite les risques d’intoxication qui accompagnent l’inhalation accidentelle de ce gaz. 

Quand utiliser un détecteur 4 gaz ?

En général, le détecteur multigaz portable est utilisé dans les zones confinées qui présentent un risque élevé de fuite de gaz. S’il est fortement recommandé de l’utiliser dans un environnement à risque, son usage relève parfois d’une obligation d’ordre légale prévue par le Code du travail. C’est notamment le cas pour :

  • des travaux en espace clos ; 
  • des interventions en profondeur (travaux de forage) ; 
  • des environnements ou des espaces clos mal ventilés ; 
  • tous travaux qui touchent à la conduite de gaz, au transport d’hydrocarbures et autres. 

L’utilisation d’un détecteur 4 gaz est une mesure de sécurité qui se veut garante de la santé et de l’intégrité des intervenants sur les lieux à risque. À lui seul, ce petit appareil portable permet d’éviter toutes sortes d’accidents induits par une fuite de gaz dangereux, pour ne citer que les principaux :

  • intoxication et asphyxie causées par une inhalation de gaz toxiques ou une déficience d’oxygène ; 
  • Incendie causé par des gaz explosifs.

Comment utiliser un détecteur 4 gaz ?

Gros plan sur un détecteur multigaz tenu dans la main par une femme

Le détecteur 4 gaz est un appareil délicat. Son bon fonctionnement relève de la sécurité et de la santé des intervenants. Il est d’usage de se conformer aux recommandations techniques des fabricants pour configurer et manipuler le dispositif correctement.

Généralement, l’utilisation de ce détecteur de gaz implique : 

  • un étalonnage ;
  • des bump tests ; 
  • un entretien régulier.

Pourquoi faut-il faire un bump test ? 

Le dispositif de détection de fuite de gaz doit être recalibré avant chaque utilisation : il s’agit du bump test. Cette étape sert à vérifier la fonctionnalité de l’appareil et de s’assurer de sa capacité à détecter efficacement les gaz avant de s’aventurer dans la zone à contrôler. 

Le bump test requiert l’utilisation d’un kit d’étalonnage et permet de corriger les éventuelles anomalies de fonctionnement de l’appareil, tel qu’un écart de mesure du seuil de concentration des gaz par les cellules du détecteur. 

Comment entretenir l’appareil après utilisation ? 

Le détecteur 4 gaz doit être nettoyé régulièrement pour le maintenir fonctionnel sur le long terme. Une négligence ou un manque d’entretien peut impacter ses mesures. Dans la pratique, la maintenance régulière du détecteur de gaz se limite à un nettoyage du dispositif au chiffon humide. Évitez cependant d’utiliser un produit ménager corrosif au risque d’endommager les cellules de détection de l’appareil. 

Le détecteur 4 gaz fait-il l’objet d’un contrôle périodique ? 

En effet, un contrôle à intervalles réguliers est nécessaire pour vérifier que l’appareil est toujours bien opérationnel. Au moment de l’achat, vous avez des instructions du fabricant sur la fréquence de ces contrôles. En règle générale, ils doivent être pratiqués tous les semestres. Effectuer des contrôles périodiques vous permettra de garantir la conformité de l’équipement et des mesures relevées.