Le monoxyde de carbone : un gaz mortel sous-estimé

Le monoxyde de carbone : un gaz mortel sous-estimé en France

L’exposition au monoxyde de carbone est un problème de santé important, mais sous-estimé. Pourtant, ce gaz représente l’une des principales causes d’empoisonnement accidentel dans les maisons, car il peut entrainer de sérieux problèmes cardiovasculaires voir la mort. Ainsi, chaque année, on dénombre plus d’une centaine de décès en France lié à son inhalation.

Inodore, incolore et insipide, le monoxyde de carbone (CO) ne peut être détectée que par l’utilisation d’un détecteur adapté. Ces détecteurs avertissent les habitants du risque d’intoxication au CO de la même manière que les détecteurs de fumée. Cependant, contrairement aux détecteurs de fumée, les détecteurs de monoxyde de carbone ne sont pas très répandus dans nos foyers.

Comment est produit le monoxyde de carbone ?

Le CO est produit par la combustion incomplète de combustibles contenant du carbone, tels que le gaz naturel, le pétrole, l’essence et le bois. Les concentrations de monoxyde de carbone à l’intérieur des logements sont généralement faibles, toutefois, des niveaux dangereux peuvent résulter de sources persistantes et d’une mauvaise ventilation.

À l’intérieur, le monoxyde de carbone est principalement émis par des appareils mal entretenus ou mal ventilés, tels que les fours, les foyers et les cuisinières à gaz. L’utilisation inappropriée à l’intérieur d’appareils tels que les réchauds et les barbecues contribuent également à des niveaux élevés de CO.

Enfin, point important et non des moindres : le monoxyde de carbone peut également se déplacer à l’intérieur de nos habitations. Un véhicule avec le moteur allumé près d’une fenêtre ou dans le garage constitue ainsi une source importante de CO dans l’air d’une maison.

Quels sont les effets du CO sur la santé ?

Les effets sur la santé du monoxyde de carbone dépendent de la durée et du niveau d’exposition à ce gaz :

  • À des niveaux inférieurs, les symptômes peuvent inclure des maux de tête, de la fatigue, des vomissements, des nausées et des vertiges.
  • Une exposition continue à des niveaux modérés ou élevés peuvent entraîner une désorientation, des convulsions, une perte de conscience et un arrêt cardio-respiratoire.

D’un point de vue anatomique, le monoxyde de carbone déplace l’oxygène présent dans le sang pour former de la carboxyhémoglobine (COHb). Des concentrations accrues de COHb ont pour effet de diminuer la teneur en oxygène du sang et compromettent ainsi la décharge d’oxygène au niveau des tissus organiques. L’empoisonnement non fatal est généralement lié à un risque accru de déclin cognitif.

France 3 Provence-Alpes-Côte d’Azur | Santé : les dangers du monoxyde de carbone

Comment se protéger du monoxyde de carbone ?

L’empoisonnement peut être évité en supprimant les sources d’émission de ce gaz et en utilisant des détecteurs de monoxyde de carbone. Un entretien régulier des appareils à combustion et une ventilation permettent également de se protéger du monoxyde de carbone. Les détecteurs de monoxyde de carbone sont disponibles en grande surface et leur installation est simple. Pour plus de sécurité, ils doivent être installés près des zones de sommeil et à chaque niveau de l’habitation.

Retour haut de page