Combustion du bois dans le foyer d'une cheminée

Air primaire/air secondaire : la combustion propre expliquée

La combustion propre est un procédé qui consiste à brûler des combustibles sans émettre de fumée. Elle est rendue possible grâce à l’injection d’air primaire et secondaire dans le foyer du poêle à bois. L’air primaire permet de réguler la combustion tandis que l’air secondaire permet de réduire les émissions de fumée.

Air primaire et air secondaire : quelles différences ?

La combustion propre est un processus qui produit peu ou pas de polluants atmosphériques. Elle est obtenue en contrôlant le rapport air/combustible et en fournissant un air suffisant à la combustion.

La maîtrise de l’interaction air/combustible permet de limiter les émissions de dioxyde d’azote (NO2), de monoxyde de carbone (CO) et de particules fines. L’apport d’un air suffisant à la combustion permet de réduire les émissions de composés organiques volatils (COV) et de dioxyde de soufre (SO2).

Cette forme de combustion peut être obtenue de différentes manières, notamment en utilisant de l’air primaire et de l’air secondaire :

  • L’air primaire est l’air qui entre dans le système de combustion. Il est plus simple à réguler et à contrôler.
  • L’air secondaire est l’air qui est ajouté au système de combustion après avoir été préchauffé. Il permet d’amoindrir les émissions de CO2 et la consommation d’énergie.

La combustion propre : quels enjeux ?

SUPRAchauffage | Pour mieux comprendre les 3 phases de la combustion du bois !

La combustion propre est un processus ayant recours à des combustibles propres pour produire de l’énergie. Cette méthode de production d’énergie est plus propre que les approches traditionnelles, car elle génère moins de pollution atmosphérique. Elle est également plus efficace, ce qui signifie qu’elle nécessite moins de combustible pour produire la même quantité d’énergie.

Elle permet une meilleure utilisation du combustible et une réduction des émissions de polluants atmosphériques. En effet, cette forme de combustion génère moins de monoxyde de carbone (CO), d’oxyde d’azote (NOx) et de particules fines que les techniques de combustion classiques. Elle contribue donc à améliorer la qualité de l’air et à diminuer les effets néfastes sur la santé humaine et l’environnement.

En plus d’être utilisée dans votre poêle à bois, la technologie de la combustion propre est également exploitée dans de nombreuses industries, notamment dans le secteur de l’énergie, des transports et de la production d’électricité. Elle est aussi utilisée dans certains types de véhicules, en particulier les véhicules électriques et les hybrides. C’est pourquoi cette forme de combustion présente aujourd’hui un enjeu important dans le cadre de la lutte contre les gaz à effet de serre et la transition énergétique.

Votre poêle à bois n’est pas assez puissant ? Vous souhaitez le changer ?

>> Découvrez notre guide complet des meilleurs poêles à bois

La combustion propre : comment ça marche ?

Femme assise dans salon devant le foyer de son poêle à bois

La combustion propre est une technologie relativement récente qui commence à être adoptée à grande échelle et au-delà du simple poêle à bois. Elle est souvent utilisée dans les centrales électriques et les usines de production de chaleur, car elle permet de réduire les émissions de gaz, dont le dioxyde de carbone (CO2), le monoxyde de carbone (CO) et les particules fines. Il existe deux types de combustion propre :

  • La combustion primaire : elle utilise uniquement de l’air et génère peu de composés nocifs. Elle repose sur l’emploi d’un mélange d’air et de combustible propre, appelé air primaire, pour alimenter une chambre de combustion (le foyer de votre poêle à bois). Le mélange est injecté dans la chambre à une pression et une température contrôlées, ce qui permet une combustion complète du combustible.
  • La combustion secondaire : elle exploite une combinaison d’air et de combustible, ce qui permet de réduire encore plus les émissions de composés toxiques.

En chimie, la combustion est un processus exothermique (dégageant de la chaleur) entre un combustible et un oxydant qui aboutit à la production de gaz et à une élévation de la température. La combustion propre est un type de combustion qui produit peu ou pas de substances polluantes. Ses avantages sont nombreux : en plus de restreindre les émissions de composés nocifs, elle permet de limiter la consommation d’énergie et de diminuer le bruit généré par les processus de combustion.