Composants du système de ventilation : bouches VMC, manchon, gaine souple et grilles

Bouche VMC : laquelle choisir et comment l’entretenir ?

Une bouche VMC est l’élément le plus visible au quotidien de votre système de ventilation. Outre son aspect esthétique, bien choisir sa bouche de VMC est important, car ce dispositif permet d’expulser l’air vicié de votre logement. Ne nécessitant que peu d’entretien, il est important de veiller à ce que celle-ci soit adaptée à votre système de ventilation.

Comment fonctionne une bouche de VMC ?

La bouche de VMC permet d’aspirer l’air des pièces humides vers l’extérieur. Partie intégrante de votre système de Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC), cet élément de ventilation peut différer en fonction de vos besoins ou du type de VMC installée.

Bouche VMC hygroréglable mécanique

bouche d'extraction hygroréglable - sdb - diamètre 125 mm - 10 / 45 m3/h - atlantic 542465

Dépourvues d’alimentation électrique, ces bouches sont équipées d’une tresse en nylon ou en lin sensible à l’humidité ambiante. L’allongement de la tresse est proportionnel à l’hygrométrie de l’air. En se détendant ou en se rétractant, la tresse actionne mécaniquement le volet de régulation d’air de la bouche de VMC qui s’ouvre ou se ferme sous son action.

Bouche VMC hygroréglable à capteur électronique

Bouche d'extraction BAW PP 125L hygroréglable - A pile et détection de présence - 5 à 30M3 - WC isolé

Équipée d’un moteur électrique, cette bouche VMC s’ouvre ou se ferme en fonction du taux d’humidité relative détecté par un capteur intégré à la bouche. Le degré d’ouverture du volet est ainsi modulé automatiquement. Pour fonctionner, ce produit nécessite l’utilisation d’une pile, mais il existe également des modèles pouvant être reliés au secteur.

Bouche VMC autoréglable

bouche d'extraction autoréglable - atlantic be 30 j - 125 mm - 30 m3/h - atlantic 520233

Munie d’une membrane en silicone, la bouche VMC autoréglable se régule en fonction de la dépression d’air disponible dans le logement. Sa principale fonction est de garantir un débit d’air constant dans la pièce.

Où s’installe une bouche VMC ?

La principale fonction d’une bouche VMC est d’aspirer l’air vicié et humide d’une maison. Par extension, il faut comprendre un endroit susceptible d’être soumis à des projections d’eau régulières. Ainsi, la salle de bain, les cabinets d’aisances et la cuisine sont les principales pièces où cet élément doit être installé.

Afin d’accroître son efficacité, la bouche de VMC doit être placée en hauteur et si possible au-dessus de votre baignoire, douche ou cuisinière. En effet, la chaleur et l’humidité ont tendance à s’accumuler au plafond et en haut des murs. Source de nuisance sonore, il n’est par contre pas recommandé d’installer une bouche de VMC dans votre chambre ou votre salon : en plus d’occasionner une gêne auditive, cela risquerait d’assécher la pièce de façon excessive.

Comment entretenir une bouche VMC ?

L’entretien d’une bouche VMC est bien plus récurrent que l’entretien de votre gaine VMC. En général, il est conseillé de nettoyer vos bouches de ventilation tous les 3 mois environ. Bien souvent, une bouche VMC est dotée d’un capot clipsé. Après l’avoir retiré, nettoyez-le avec un chiffon humide, puis dépoussiérez la partie fixe.

Si vous possédez une bouche VMC autoréglable, il est possible de la placer au lave-vaisselle pour un nettoyage complet. Sinon, à défaut, utiliser de l’eau chaude savonneuse et une éponge souple pour retirer la crasse accumulée. En cas de crasse tenace, nous vous conseillons d’utiliser du vinaigre blanc afin de retirer la graisse facilement.