Composants d'un système de ventilation mécanique contrôlée

Quel est l’intérêt d’installer une VMC double flux ?

Une VMC (ventilation mécanique centralisée) est un système utilisé pour renouveler l’air à l’intérieur d’un bâtiment ou d’une maison. Lors d’un projet de rénovation ou pour une nouvelle construction, on peut se poser la question d’installer une VMC double flux.

Ce type d’aération écologique présenterait plusieurs avantages à la fois pour la santé, pour votre consommation d’énergie. Mais savez-vous comment fonctionne ce système d’assainissement de l’air ?

Qu’est-ce qu’une VMC double flux ?

Schéma d'un système de ventilation mécanique contrôlé à double flux dans une maison

La VMC double flux a les mêmes objectifs qu’une VMC simple flux, mais propose également certaines améliorations. Pour fonctionner, elle a besoin :

  • d’un échangeur thermique ;
  • un caisson qui intègre un moteur qui sera chargé d’aspirer l’air des pièces humides pour le redistribuer dans le reste de la maison ;
  • des gaines calorifugées (c’est-à-dire isolées pour éviter toute déperdition de chaleur) ;
  • une sortie (sur le toit) pour expulser l’air ;
  • une entrée d’air (également située sur le toit pour faire entrer l’air de l’extérieur).

L’idée est la suivante : plutôt que de perdre la chaleur contenue dans l’air extrait des pièces humides, pourquoi ne pas en profiter pour la récupérer avant d’expulser l’air à l’extérieur de la maison ? L’échangeur thermique récupère donc les calories contenues dans cet air vicié et l’utilise pour réchauffer l’air aspiré dans votre foyer. Ainsi, l’air froid extérieur n’est pas insufflé directement dans la maison, mais il est préchauffé avant d’être redistribué dans toutes les pièces non humides telles que le salon ou la chambre.

Le système est donc plus complexe qu’une VMC simple flux, mais apporte de nombreux avantages. Il s’agit sans conteste d’une belle optimisation à apporter dans une maison écologique ou une maison autonome afin de diminuer la consommation d’énergie inhérente au chauffage.

Comment installer une VMC double flux ?

Vous l’aurez compris, l’installation d’une VMC double flux n’est pas anodine. En effet, celle-ci nécessite un réseau de gaines pour extraire l’air et procéder à son soufflage dans chaque pièce de votre habitation. Vous devrez donc faire passer toutes ces gaines dans les faux plafonds et procéder à leur isolation afin d’éviter les problèmes de condensation.

De plus, ces gaines devront être reliées à des moteurs pour au final être connectées à l’échangeur, lequel est généralement installé dans les combles. Situé à proximité de la toiture pour l’entrée d’air neuf et la sortie de l’air usé, vous ne serez ainsi pas gêné par sa taille imposante.

Afin de garantir la bonne circulation de l’air, il est donc conseillé de faire appel à un professionnel, car l’installation d’une VMC double flux reste assez technique et ne doit pas être prise à la légère.

Leroy Merlin | Comment installer une VMC double flux ?

Les avantages de la VMC double flux

Les avantages de la VMC double flux sont nombreux. Parmi eux, on relève :

  • la réduction des pertes de chaleur dans la maison ;
  • les gains d’énergie (tout cela implique donc directement une maison plus écologique) ;
  • une baisse de l’inconfort que l’on peut ressentir en hiver avec les courants d’air froid ;
  • le côté réversible du système : on peut utiliser la ventilation double flux pour réchauffer l’air en hiver, mais également pour le refroidir en été ;
  • la présence d’un filtre pour l’air neuf sur l’échangeur. L’air qui entre dans la maison est donc plus sain, filtré des poussières, du pollen ou de diverses particules. Un point non négligeable pour les personnes souffrant d’allergie ou qui ont de problèmes respiratoires ;
  • une meilleure isolation aux bruits externes, l’entrée de l’air se faisant sur le toit.

Les inconvénients d’une VMC double flux

Artisan remplaçant une gaine souple du système de ventilation

Une VMC double flux ne présente pas que des avantages. En effet :

  • la VMC double flux consomme de l’électricité pour fonctionner et n’est pas toujours rentable ;
  • elle demande du suivi et de l’entretien pour conserver la même efficacité ;
  • il faut de l’espace pour entreposer les éléments lui permettant de fonctionner ;
  • une bonne isolation est indispensable pour ne pas provoquer des problèmes de condensation ;
  • son installation peut s’avérer coûteuse.

Alors, quel choix : VMC simple flux ou double flux ?

Partant de ce constat, le choix d’une installation VMC double flux n’est pas toujours une bonne idée. Dans le cadre d’une construction neuve, même si elle augmente quelque peu le budget, son choix est fortement recommandé.

En effet, même si les économies d’énergie prévues sont faibles, le fait de profiter d’un air plus sain dans sa maison est un argument de poids. Si vous avez des problèmes de santé liés à la qualité de l’air intérieur et que vous souhaitez ressentir un certain confort, la VMC double flux est une bonne idée. Les espaces nécessaires à son installation sont faciles à prévoir lors de la réalisation des plans, ce serait donc dommage de s’en priver.

Par contre, dans le cadre d’un projet de rénovation, selon la place dont vous disposez, vous pourriez regretter d’opter pour l’installation d’une VMC double flux. Celle-ci pourrait, en effet, considérablement alourdir la note. Si les aménagements pour l’installer restent modérés et que vous disposez du budget alors, n’hésitez pas. Sachez toutefois que pour l’installation d’une VMC double flux, il faut compter un budget compris entre 2 000 € et 5 000 €. La fourchette haute présentant les coûts en cas de rénovation et la fourchette basse, les coûts en cas de projet neuf.

Retour haut de page