Huiles essentielles pour aromathérapie

Respirer des huiles essentielles : un peu, mais pas trop !

Bien qu’elles soient extraites des plantes, les huiles essentielles sont des produits naturels qui, à forte dose, peuvent s’avérer dangereux.

Afin de vous éviter une prise de risque inutile, nous avons pensé à vous rédiger ce petit guide des bonnes pratiques à adopter si vous souhaitez inhaler les huiles essentielles. Alors à vous de jouer pour trouver la formule qui vous convient le mieux et profiter pleinement des bienfaits de la nature !

Qu’est-ce que les huiles essentielles ?

Vous vous demandez ce que sont les huiles essentielles ? Peut-être désirez-vous en apprendre davantage sur leurs bienfaits et leurs dangers ? Ici, nous vous dévoilons le secret des plantes et tout ce qu’il faut savoir sur leurs huiles. Ainsi vous saurez les utiliser en toute sécurité et en toute connaissance de cause.

Quels sont leurs principes actifs ?

Bien qu’elles ne soient pas toutes composées des mêmes constituants, les huiles essentielles partagent des caractéristiques communes. Parmi elles : les esters, l’alcool, les acides terpéniques, les monoterpènes, les sesquiterpènes, les cétones et les lactones sont les principaux éléments constituant ces précieuses fioles issues des plantes.

Lorsqu’on regarde de plus près, ces composés présentent pour la plupart des propriétés antibactériennes et antivirales, ainsi que des vertus antalgiques, antispasmodiques, émollientes et relaxantes. Elles sont donc parfaites pour la toux, les problèmes ORL, le nez bouché, etc. en fonction du produit choisi.

Comment sont-elles extraites ?

Schéma du processus de distillation

Les huiles essentielles sont obtenues par distillation à la vapeur d’eau ou par expression à froid des plantes. Ces plantes (bio ou non) sont principalement des fleurs, des écorces, des feuilles, des racines et des fruits (lavande, pin, thym, eucalyptus, menthe, etc.). Afin de recueillir ce précieux liquide, les étapes de cette distillation se déroulent ainsi :

  • La macération : le végétal est mouillé et mis à macérer dans l’eau et le sel au minimum 12 heures avant d’être distillé.
  • La distillation : le végétal macéré est ensuite placé dans un alambic et chauffé à une certaine température.
  • La condensation : à la fin de la distillation, l’eau et l’huile sont séparées par condensation.

La méthode d’extraction par expression à froid consiste à presser le végétal à froid pour extraire l’huile essentielle. Cette méthode est surtout utilisée pour les fruits et les écorces. Elle permet de conserver l’intégralité des propriétés de l’huile essentielle.

Comment respirer des huiles essentielles ?

Vous connaissez maintenant les principes actifs et la méthode d’extraction des huiles essentielles. Cependant, la question reste entière : comment respirer les huiles essentielles efficacement ? Pour cela, nous vous proposons quelques conseils pratiques qui vous permettront de profiter de tous leurs bienfaits lors de leur diffusion.

L’art de choisir une huile essentielle de qualité et adaptée à son besoin

Branches de lavande posées à côté de flacons d'huiles essentielles

Choisir son huile essentielle peut s’avérer complexe. En effet, il est important de vérifier la qualité des produits que vous achetez. Pour cela, vous pouvez vous référer à des labels ou à des certifications qui garantissent la pureté et la qualité des huiles. Dès lors que vous êtes rassuré sur la provenance, il est recommandé de s’informer sur les propriétés de chaque huile afin de choisir celle qui convient le mieux à votre ou vos besoins.

En effet, chaque huile possède des vertus, mais aussi des précautions à prendre afin de préserver votre système respiratoire lors de leur diffusion. C’est pourquoi il est important de connaître les méthodes d’utilisation de chaque huile essentielle. Enfin, vous pouvez vous référer à des avis et des témoignages afin de mieux appréhender le produit sous forme d’inhalation ou de gouttes sur l’épiderme.

Vous avez un doute sur la façon de les utiliser ?

Nous vous conseillons de débuter par des inhalations uniquement, et de ne pas appliquer les huiles essentielles directement sur la peau, en particulier chez les enfants et les personnes âgées. En cas de doute, privilégiez une seule goutte par inhalation, vous éviterez ainsi toutes formes de désagréments.

Pour les adultes, nous vous recommandons de ne pas dépasser trois inhalations par jour, et de systématiquement espacer ces inhalations pour ne pas créer d’accoutumance. Aussi, il est important de toujours vérifier que l’huile essentielle choisie est bien adaptée à votre état de santé et à vos besoins.

Si vous n’êtes pas sûr de vous, n’hésitez pas à consulter un médecin ou un pharmacien. Par ailleurs, n’utilisez jamais d’huiles essentielles pures (qu’elles soient bio ou non), et mélangez toujours votre huile essentielle avec une huile végétale comme l’huile d’olive. Sachez également qu’un dosage trop important en huiles essentielles devrait affoler votre capteur de qualité de l’air, il est donc toujours bon de l’avoir près de vous lors de vos séances d’aromathérapie.

En vous informant correctement et en respectant scrupuleusement les dosages et les contre-indications, vous pouvez utiliser les huiles essentielles en toute sécurité.

Quel est le bon dosage pour respirer des huiles essentielles ?

Vous souhaitez profiter des bienfaits des huiles essentielles tout en les utilisant de façon responsable et sécurisée ? Ne vous inquiétez pas, nous vous expliquons comment trouver le bon dosage.

Comment doser les huiles essentielles ?

Bruno Riotte | Les règles de dilution des huiles essentielles

Les huiles essentielles (bio ou non) doivent être diluées pour être appliquées ou inhalées. Lorsqu’elles sont inhalées, le dosage est beaucoup moins important que lorsqu’elles sont appliquées sur la peau.

En général, il est recommandé de diluer de 2 à 5 gouttes d’huile essentielle dans 10 ml d’huile végétale pour les applications cutanées et 1 goutte à 2 gouttes dans 10 ml d’huile végétale pour les inhalations. De plus, il est important de vérifier auprès de votre médecin si les huiles essentielles sont adaptées à votre type de peau et à votre état de santé.

Pour les inhalations, il est conseillé de ne pas dépasser un dosage de 2 gouttes d’huile essentielle diluées dans 10 ml d’huile végétale, et ce, pour les femmes enceintes ou allaitantes et pour les personnes ayant des antécédents médicaux (respiratoire ou non).

Si vous êtes sous traitement médicamenteux, consultez votre médecin avant d’utiliser des huiles essentielles.

Enfin, n’oubliez pas qu’il est possible de profiter des bienfaits des huiles essentielles de lavande, pin, thym, eucalyptus, menthe, etc., sans prendre de risques et en respectant le bon dosage. Manipulées avec précautions, elles sauront soigner vos maux (problèmes ORL, nez bouché, stress, anxiété, toux, etc.).

Quels sont les risques d’une mauvaise utilisation ?

Vous avez décidé d’utiliser des huiles essentielles pour votre bien-être ? C’est une très bonne idée, mais attention à ne pas en abuser !

Que ce soit par voie cutanée ou par inhalation, leur mauvaise utilisation peut avoir des conséquences graves sur votre santé. Si vous les utilisez de manière incorrecte, vous risquez :

  • des irritations cutanées,
  • des maux de tête,
  • des états d’anxiété,
  • et même des crises allergiques.

Les femmes enceintes, les personnes souffrant d’allergies et les enfants sont plus sensibles et doivent donc être encore plus vigilantes lors de leur utilisation. Il est conseillé de consulter votre médecin avant de les utiliser, car certaines huiles essentielles (comme celles à l’eucalyptus) peuvent interagir avec certains médicaments et provoquer des effets indésirables.

Il est également important de respecter le dosage recommandé par le fabricant. En effet, si vous dépassez la quantité recommandée, vous pouvez souffrir des mêmes effets que ceux cités précédemment. Enfin, il est important de bien diluer les huiles essentielles avec des huiles végétales avant de les appliquer sur la peau. Cette étape est très importante, car elle permet d’éviter les irritations cutanées et les brûlures.

En conclusion, il est important de respecter le dosage recommandé et de bien diluer les huiles essentielles avec des huiles végétales avant de les appliquer sur la peau pour éviter tout risque pour votre santé.