Camping-car stationné sur le flanc d’une montagne enneigée

Quel chauffage d’appoint choisir pour son camping-car ?

Dénicher le bon chauffage d’appoint pour son camping-car est plus compliqué qu’on ne le pense. Que ce soit en termes de budget ou de surface à chauffer, vous devez focaliser votre choix sur la performance calorifique et le coût énergétique.

Si vous possédez un grand camping-car, vous devriez vous orienter vers un chauffage d’appoint au carburant ou à l’eau, ces derniers étant particulièrement efficaces pour chauffer de gros volumes. A contrario, pour un véhicule peu volumineux, privilégiez plutôt un chauffage d’appoint électrique.

Quels sont les différents types de chauffage pour camping-car ?

Il existe de nombreux appareils de chauffage d’appoint sur le marché. Cependant, gardez à l’esprit que vous ne pouvez pas chauffer votre véhicule comme vous chaufferiez une maison. Pour vous permettre d’éviter tout impair, nous avons étudié les divers équipements disponibles à la vente.

Par ailleurs, si vous souhaitez compléter ce guide, nous vous suggérons la lecture de Fourgon Futé. Vous y dénicherez de nombreux conseils pour aménager au mieux votre camping-car.

1.    Le chauffage au diesel/à essence

Ce dispositif est de loin le plus répandu dans les véhicules de type fourgon aménagés ou camping-cars. Il présente l’avantage de tourner grâce au carburant de votre véhicule thermique. Livré avec une interface pratique et intuitive, vous n’aurez aucune difficulté à régler au degré près la température interne de votre véhicule. De plus, cet équipement s’avère très commode, car vous pouvez l’utiliser en roulant (contrairement à un chauffage au gaz).

D’un point de vue fonctionnel, ce dispositif est assez simple à comprendre : il capture l’air à l’extérieur du camping-car, puis le réchauffe à l’aide d’un brûleur avant de le redistribuer dans l’habitacle. Vous n’aurez par ailleurs aucune difficulté à l’installer, car ce chauffage — raccordé au réservoir de votre véhicule — peut être placé en dessous du châssis. Notez qu’il est également possible de le brancher à un réservoir auxiliaire, si le réservoir principal est inaccessible.

Enfin, sachez que ce système de chauffage — disponible à partir de 550 € — requiert une faible alimentation en électricité. Faites cependant attention à l’état de votre batterie : une utilisation trop prolongée pourrait vous jouer des tours…

ValMarc | Le meilleur chauffage pour ton van aménagé

2.    Le chauffage à air pulsé au gaz

Le chauffage à air pulsé au gaz fonctionne sur le même principe que les chauffages au carburant. À l’aide d’un brûleur alimenté au gaz (au butane ou propane), il réchauffe l’air ambiant aspiré, pour ensuite le redistribuer à l’intérieur du véhicule.

Ces systèmes de chauffages sont assez fâcheux, car :

  • Vous devez stocker les bonbonnes de gaz dans votre véhicule, ce qui est presque impossible pour les petits véhicules de type fourgon aménagé ou van.
  • Ils ne peuvent pas être mis en service lorsque votre véhicule roule. Vous risquez sinon de mettre votre vie en danger (ainsi que l’intégrité de votre véhicule).
  • Ils nécessitent l’installation d’un détecteur au monoxyde de carbone dans votre véhicule pour identifier tout risque de fuites.
  • Ils sont assez onéreux (le prix peut très vite doubler comparé à un chauffage d’appoint au carburant).

Adapté aux (très) grands véhicules, ce chauffage est tombé en désuétude. Que ce soit en termes de coût, de contraintes, d’installation et de danger, il est désormais considéré comme obsolète tant son utilisation est coercitive.

Femme frigorifiée se réchauffant les doigts en hiver

3.    Le chauffage électrique d’appoint

Certainement la solution la plus simple et la moins chère pour chauffer votre camping-car. En effet, les chauffages et radiateurs électriques d’appoint ne nécessitent pas d’installation spéciale et sont assez polyvalents. Pour un petit modèle soufflant, comptez environ 20 €.

Le seul inconvénient pour ce chauffage est qu’il vous faut le raccorder à une alimentation électrique de 220V à 230V. Pour ce faire, vous devrez sans doute vous équiper d’un transformateur ou d’un convertisseur de tension de 12 v 220 v, en plus d’une batterie de cellule.

4.    Le chauffage à eau

Le chauffage à eau est une bonne alternative aux systèmes à carburant. Son principe est similaire au chauffage au diesel/essence, à ceci près qu’il chauffe un liquide caloporteur en circuit fermé, et non de l’air ambiant.

Raccordé au chauffe-eau du véhicule, ce système s’autoalimente en eau chaude au travers de gaine de faible diamètre. L’air chaud quant à lui est diffusé dans le véhicule par des conduits plus importants. Le seul inconvénient notable réside donc dans son installation.

Particulièrement pénible à installer, vous devrez certainement faire appel à un professionnel pour vous éviter d’y passer vos nerfs. Comptez environ 600 € à 700 € pour un chauffage à eau, que ce soit pour votre camping-car, votre Van ou un fourgon aménagé.

L’isolation : pas de bon chauffage sans une bonne isolation !

Si vous aménagez votre véhicule, sachez que l’isolation est un facteur déterminant dans le choix de votre chauffage d’appoint. En effet, plus votre véhicule est isolé et plus la déperdition de chaleur est limitée. L’avantage est double pour vous : en plus de réduire vos besoins en énergie, vous chauffez également plus rapidement l’habitacle de votre camping-car.

En ce qui concerne les matériaux d’isolation, la décision dépendra surtout de votre budget, mais sachez que le liège projeté est l’une des techniques préférées des campings-caristes. Cette isolation naturelle est peu onéreuse, utilise un matériau écologique et très isolant, aussi bien d’un point de vue thermique qu’acoustique.

Retour haut de page