Femme présentant un détecteur de fumée dans sa main

Comment choisir votre détecteur de fumée ?

Il existe différents types de détecteurs de fumée sur le marché, et il peut être difficile de savoir lequel choisir. Voici quelques pistes pour vous aider à faire le bon choix en fonction de vos besoins.

Les détecteurs de fumée photoélectriques

Les détecteurs de fumée photoélectriques fonctionnent en détectant les particules de fumée dans l’air. Lorsque la concentration de particules atteint un certain seuil, une alarme se lance. Ce type d’appareil dispose en général d’une longue durée de vie et s’avère peu susceptible de déclencher de fausses alarmes.

Ces dispositifs sont généralement installés dans les chambres à coucher, les cuisines et les salles de bains, car ce sont les endroits où les incendies sont les plus susceptibles de se produire.

Les détecteurs de fumée ioniques

Les détecteurs de fumée ioniques sont composés d’un filtre en céramique et d’une chambre ionisante. Lorsqu’ils décèlent la fumée, les ions libérés dans la chambre ionisante déclenchent l’alarme. Ces détecteurs sont en général plus sensibles que les détecteurs à particules et peuvent déceler les incendies dans leur phase de démarrage. Cependant, ils peuvent être déclenchés par des molécules de poussière et de fumée en suspension dans l’air et doivent donc être nettoyés régulièrement.

Ces détecteurs sont idéals pour les foyers avec une cheminée ou un poêle à bois, car ils sont moins vulnérables aux débris de suie et de poussière. Ils sont généralement plus chers que les autres types de détecteurs de fumée, mais ils s’avèrent plus fiables et peuvent vous sauver la vie.

Mr.bricolage | Comment choisir un détecteur de fumée ?

Les détecteurs de fumée ioniques ont plusieurs avantages. Ils sont :

  • sensibles aux incendies dans leur phase de démarrage ;
  • peu sensibles aux particules de poussière et de fumée en suspension dans l’air ;
  • peu réceptifs aux variations de température et d’humidité.

Cependant, il présente aussi quelques inconvénients. Ils sont :

  • sujets aux faux positifs ;
  • nécessitent un entretien régulier ;
  • peuvent être endommagés par la fumée.

Vous souhaitez équiper votre maison d’un détecteur de fumée ?

>> Découvrez notre guide complet des meilleurs détecteurs de fumée

Les détecteurs de fumée à thermistance

Les détecteurs de fumée de chaleur (à thermistance) sont souvent utilisés dans les appartements et les maisons. Ils sont moins chers que les détecteurs de fumée à ionisation et peuvent être installés facilement. Ces appareils sont équipés d’une sonde qui détecte les changements de température. Lorsque la chaleur dans la pièce augmente, la sonde envoie un signal au détecteur de fumée. Si la température continue d’augmenter, le détecteur de fumée déclenche une alarme.

Les détecteurs de fumée à thermistance sont efficaces pour déceler les incendies qui se propagent rapidement et produisent d’importantes volutes de fumée. Cependant, ils peuvent être endommagés par les particules et dysfonctionner. De plus, ils ne sont pas aussi sensibles aux feux qui se propagent lentement et risquent donc de ne pas déclencher l’alarme à temps.