L'évolution de la pollution radioactive

L’évolution de la pollution radioactive

Les substances radioactives comptent parmi les matières les plus toxiques connues. L’ampleur de leurs effets nocifs est telle qu’on pourrait dire, au sens figuré, qu’ils représentent un « saut quantique ».

Les origines de la pollution radioactive

H.P. Jammet, chef du service d’hygiène atomique et de radiopathologie du Commissariat à l’énergie atomique français, définit la pollution radioactive de l’environnement comme « l’augmentation du rayonnement de fond naturel, résultant des activités de l’homme impliquant l’utilisation de matières radioactives naturelles ou produites artificiellement ». L’atmosphère filtre une grande partie du rayonnement solaire, y compris la plupart de ceux qui seraient mortels pour la vie ».

Les éléments radioactifs d’origine naturelle sont présents dans les roches, l’eau et l’air, ainsi que dans tous les organismes vivants. Le composite de toutes les formes de rayonnement naturel auquel nous sommes exposés est appelé rayonnement de fond. Pendant des millions d’années, le rayonnement de fond est resté à un niveau relativement constant. Parmi ces éléments radioactifs naturel on distingue le radon : un gaz issu de la dégradation de l’uranium impossible à détecter sans un appareil adapté, que l’on retrouve fréquemment dans les maisons en France.

Récemment, cependant, le rayonnement auquel nous sommes normalement exposés a augmenté et devrait continuer à augmenter. Les rayonnements d’origine humaine comprennent ceux provenant des appareils à rayons X, des retombées radioactives, des réacteurs nucléaires, des laboratoires de recherche, des utilisations industrielles et médicales de matières radioactives et des déchets radioactifs issus de la production de matières radioactives.

Les rayonnements environnementaux peuvent être divisés en deux types : naturel et les rayonnements d’origine humaine.

Les rayonnements d’origine naturelle

Les rayonnements d’origine naturelle sont :

  • Les radiations cosmiques de l’espace extra-atmosphérique qui atteignent la surface de la terre.
  • Les rayonnements terrestres provenant des radio-isotopes naturels présents dans la croûte terrestre. Le bombardement de l’atmosphère par les rayons cosmiques produit en permanence quelques matières radioactives de courte demi-vie. La demi-vie d’un radionucléide correspond à sa période de radioactivité et a une incidence sur la durée pendant laquelle une substance radioactive peut rester active en tant que polluant de l’environnement.

Les rayonnements d’origine humaine

Les rayonnements d’origine humaine proviennent des activités de l’homme impliquant l’utilisation de matériaux radioactifs. Ils sont utilisés pour la production d’armes nucléaires, de combustible nucléaire et d’énergie électrique.

L’une des utilisations les plus nocives des matières radioactives est celle des armes nucléaires, notamment les bombes atomiques. Le monde a déjà pu constater la nature de la destruction ainsi que l’impact de la radioactivité sur l’homme et l’environnement pendant la Seconde Guerre mondiale, lorsque des bombes atomiques ont été larguées sur Hiroshima et Nagasaki, deux villes japonaises.

L’augmentation du niveau de radiation dans l’environnement

France 24 | Nucléaire : on fait quoi des déchets ?

Au cours des quarante dernières années, il y a eu un certain nombre d’essais d’armes nucléaires en mer ou sous terre, ce qui a entraîné une augmentation du niveau de radiation dans l’environnement. Une étude a révélé que les matières radioactives à l’origine de ces explosions sont des produits de fission comme le strontium 90, le césium 137, l’iode 131 et des explosifs inutilisés. Ces éléments se déposent dans le sol ou l’eau ou restent en suspension dans l’atmosphère, devenant ainsi une cause majeure de pollution radioactive.

Les combustibles nucléaires utilisés dans le fonctionnement des réacteurs contribuent également à la pollution radioactive. La chaleur libérée lors du processus de fission et d’activation est convertie en électricité. Au cours de ce processus, deux types de déchets sont formés : les produits de fission restant dans les combustibles primaires et secondaires et les produits d’activation étrangers dans le liquide de refroidissement.

L’élimination des déchets radioactifs ou nucléaires est un grand problème et une cause de pollution de l’environnement. Ils comprennent les produits métalliques restants sur le site des mines, les produits de fission et les produits d’activation. Ceux-ci se répartissent en trois catégories : les déchets de faible activité, les déchets d’activité intermédiaire et les déchets d’activité élevée. Parmi ceux-ci, les produits de niveau élevé restent dans l’environnement pendant plusieurs centaines d’années.

De même, les fuites dans les réacteurs nucléaires deviennent souvent la cause non seulement de la pollution de l’environnement, mais aussi de la mort de centaines de personnes, comme ce fut le cas lors de la fuite dans le réacteur atomique de Tchernobyl, dans l’ancienne URSS, le 26 avril 1986.

Retour haut de page