Vu à l'échelle microscopique de moisissures sur un fruit pourri

Qu’est-ce que la moisissure ?

Généralement négligée par certains propriétaires et locataires, la moisissure expose les habitants d’une maison à diverses infections. La prévention des moisissures et pourtant essentielle si vous souhaitez vous protéger de ses maux.

Couramment appelé champignon, cet organisme que l’on retrouve dans la nature fonctionne comme les plantes ordinaires. Il a besoin d’aliments et d’eau pour favoriser sa croissance, parmi lesquels on retrouve l’hydrate de carbone, à l’instar du bois et de la cellulose. La croissance des moisissures est particulièrement rapide dans les zones humides appelées mycélium et sa reproduction se fait par la formation de spores.

Les maladies causées par les moisissures

Tout comme le pollen, les moisissures se propagent dans l’air et sont susceptibles de causer des problèmes respiratoires si vous les inhalez. Les personnes les plus exposées à ces infections sont celles dont le système immunitaire est affaibli. Les toxines produites par la moisissure sont à l’origine de plusieurs maladies :

  • Les réactions immunitaires graves qui ont une répercussion directe aux poumons et aux sinus telle que la pneumopathie d’hypersensibilité.
  • Les maladies allergiques telles que la rhinite et l’asthme.

Un environnement humide est propice au développement des champignons, c’est pourquoi il est recommandé de s’équiper d’un déshumidificateur d’air si votre habitation présente régulièrement un taux d’humidité relative supérieur à 60 %.

Quand se produit la moisissure ?

Le blob, l’extra-média | La nuit du vivant #5 — La force d’un réseau : les moisissures

Dans les climats froids, la moisissure se développe à la fin de l’hiver, à la fin de l’été et au début de l’automne, très couramment à la fin du mois de septembre. En ce qui concerne les climats chauds, les spores de moisissures sont retrouvées à tout moment de l’année, bien qu’ils se développent plus à la fin de l’été et au début du mois d’automne.

Cependant, la prolifération des champignons et la diffusion de leurs spores peut se produire à tout moment, peu importe le climat. Cela dépend le plus souvent du taux d’humidité dans votre maison et de la ventilation de l’air intérieur.

4 mesures de réduction de la moisissure

Si vous souhaitez limiter la présence de champignons chez vous et préserver votre santé, nous vous conseillons ces quelques systèmes de prévention :

  1. Aérez quotidiennement votre logement : le fait d’ouvrir quotidiennement vos portes et fenêtres permet un correct renouvellement de l’air intérieur et favorise un bon équilibre du taux d’humidité relative de votre maison.
  2. Réduisez le nombre de plantes à l’intérieur de votre logement en hiver et soignez celles qui restent pour éviter que leurs feuilles et les terreaux ne dynamisent la croissance de moisissures. L’eau en contact du bois est susceptible de favoriser la présence de moisissures.
  3. Faites usage des déshumidificateurs pour mieux contrôler le niveau d’humidité dans la maison. Le fait d’éliminer l’eau en suspension dans l’air contribue à supprimer les problèmes de moisissures.
  4. Réparer les fuites d’eau dans la salle de bains, la cuisine et la cave. Assurez également la bonne ventilation des zones humides.

Pour terminer, si la prolifération de champignons s’avère trop importante chez vous et présente un risque avéré pour votre santé (asthme, allergies, etc), nous vous conseillons de faire intervenir un professionnel. En plus de régler vos problèmes d’humidité, celui-ci pourra vous aider à éliminer les champignons présents dans votre habitation.

Crédit photo : Moldy fruit par ComputerHotline | CC BY 2.0.