Piscine d’intérieur séparée du salon par une verrière dans une maison spacieuse et moderne

Piscine d’intérieur : comment éviter les problèmes d’humidité ?

Posséder une piscine intérieure est un luxe dont beaucoup de personnes aimeraient profiter. En effet, contrairement aux piscines d’extérieur, vous pouvez avec une piscine d’intérieur vous baigner tout au long de l’année, et ce, quel que soit le temps ou la température. De plus, l’eau des piscines intérieures est beaucoup plus facile à gérer et l’entretien facilité.

Dans cette nouvelle pièce de vie, vous pouvez par ailleurs ajouter des meubles, un équipement de sport, des décorations et des tissus d’ameublement qui ne seront pas affectés par le mauvais temps. Cependant, la piscine intérieure (ou le spa intérieur) présente deux inconvénients majeurs par rapport aux piscines extérieures :

  • L’humidité crée par le bassin intérieur
  • La présence de chloramines et d’émanations de produits de traitements de l’eau

Il vous faudra donc mettre en place des solutions et un système d’aération et de chauffage du local dès la conception de votre projet.

Une source d’humidité importante

L’évaporation de l’eau de la piscine intérieure provoque une saturation d’humidité présente dans l’air de la pièce à une température relativement élevée. Au contact de surfaces dont la température est plus froide, un choc thermique se crée, ce qui provoque de la condensation, puis par ruissellement une humidité plus ou moins importante.

Cette humidité est la cause de toutes sortes de problèmes dans la maison, tels que des moisissures, la détérioration des matériels, des meubles et, dans les cas les plus graves, des dommages permanents à la structure du bâtiment. L’humidité et la chaleur dues à l’eau de piscine provoquent également un grand inconfort des utilisateurs de la piscine. Nous verrons plus loin comment éviter que votre piscine intérieure et votre maison ne se transforment en hammam…

La présence de chloramines et résidus de traitement

Les chloramines sont des composés chimiques dus au traitement de l’eau de la piscine avec du chlore. Lorsqu’elles sont présentes dans l’atmosphère, il y a un fort risque de corrosion des matériaux en métal et en inox. De plus, une odeur désagréable de chlore aura une fâcheuse tendance à gêner les utilisateurs à l’intérieur de la pièce.

Comment repérer une trop forte humidité ?

Comme indiqué ci-dessus, les signes d’une forte humidité due aux piscines d’intérieur sont les suivants :

  • Une condensation excessive sur les vitres ou sur les parois de la pièce
  • Des flaques d’eau de ruissellement
  • Une chaleur et une  » lourdeur  »  anormal
  • Des taches de moisi qui apparaissent sur les murs
  • Des odeurs d’humidité (comme dans une salle de bain mal ventilée)
  • Des traces de rouille sur les parties métalliques ou dans le bassin
  • Une forte odeur de produits chimiques pour piscine

Ces signes sont des indices flagrants d’un manque de ventilation et de déshumidification. Alors quelle est la solution, ou plutôt les solutions ?


Les 7 meilleurs déshumidificateurs d’air en 2022

Vous souhaitez respirer un air de qualité, mais vous ne savez pas quel déshumidificateur choisir ?

Découvrez notre sélection

Comment éviter les problèmes d’humidité lorsqu’on a une piscine intérieure ?

Pour éviter les problèmes d’humidité des piscines, vous pouvez agir sur plusieurs leviers. Il existe actuellement trois moyens principaux de déshumidifier une salle de piscine intérieure :

  • La ventilation naturelle,
  • Un déshumidificateur à condensation,
  • Ou un système de ventilation.

Chaque installation présente des avantages et des inconvénients et convient à différentes configurations de piscines intérieures. Cependant, ils ne vous dispensent pas d’isoler au mieux les pièces de votre maison ainsi que votre piscine lorsqu’elle n’est pas utilisée.

La ventilation naturelle

Vous pouvez améliorer l’aération de la pièce en posant simplement des grilles de ventilation hautes et basses, placées sur des murs opposés de la pièce. Cela améliore les flux d’air dans le local. Cette solution basique suffira si votre problème d’humidité est très faible.

Le déshumidificateur à condensation

Si votre piscine intérieure est petite, le déshumidificateur à condensation sera probablement le meilleur choix de déshumidificateur qui s’offre à vous. Il fonctionne en faisant constamment circuler l’air intérieur et en absorbant l’eau à l’aide d’un dispositif d’évaporation. L’air est donc recyclé en permanence.

Cela peut être suffisant pour une petite piscine, mais un système de ventilation sera nécessaire pour une plus grande piscine. Ceci va cependant engendrer une baisse de température de la pièce et nécessitera peut-être l’installation d’un système de chauffage complémentaire. Toutefois, ce dispositif vous permettra d’utiliser une petite quantité d’air extérieur, améliorant ainsi la qualité de l’air intérieur.

GECO | Déshumidificateur mural pour piscine CDP retour d’expérience d’un installateur

Le système de ventilation

Il se peut que vous préfériez disposer d’une plus grande quantité d’air naturel circulant dans les locaux de votre piscine intérieure, auquel cas la ventilation est le meilleur choix de déshumidification. Ainsi, l’appareil que vous utiliserez fonctionnera différemment d’une unité de déshumidification par condensation, car l’air intérieur sera en grande partie ou complètement remplacé.

Dans de nombreux cas, il est préférable d’opter pour un système de ventilation mécanique contrôlée qui utilise l’air extérieur. Cette solution est plus hygiénique et procure un effet de refroidissement. Le principal inconvénient est qu’il coûte beaucoup plus cher qu’un déshumidificateur à condensation. Il nécessite également plus d’espace, ce qui n’est pas forcément le cas si vous avez une petite salle de piscine intérieure. Il se peut par ailleurs que vous ne puissiez pas installer une unité de ventilation si l’air extérieur est plus humide que l’air intérieur de votre salle de piscine.

L’isolation des pièces

La pièce où se trouve la piscine d’intérieur doit être extrêmement bien isolée, comme les autres pièces de la maison, afin d’éviter les ponts thermiques, mais aussi que les parois et vitrages ne se refroidissent trop. En effet, le phénomène de condensation se produit lorsque l’air, saturé d’humidité, rencontre une surface plus froide. C’est pourquoi vous devez utiliser des matériaux adaptés pour les pièces humides. Avec du double vitrage et une isolation performante, le phénomène de condensation autour de la piscine sera réduit.

L’isolation de la piscine

Afin de diminuer l’évaporation de l’eau de la piscine (ou du spa), celle-ci doit être recouverte lorsqu’elle n’est pas utilisée. Vous pouvez la couvrir avec une bâche ou un volet automatique. Ainsi, l’eau ne pourra plus s’évaporer. Ceci permet également à l’eau de conserver sa chaleur, ce qui limite au passage la consommation d’énergie due au fonctionnement des équipements de déshumidification, de chauffage et de ventilation.

Comment choisir la bonne option de déshumidification ?

Choisir le bon déshumidificateur pour votre salle de piscine peut être très délicat. Pour bien commencer vos recherches, pensez à consulter les déshumidificateurs disponibles en magasin pour vous faire une idée de ce qui est proposé. Demandez à vos amis qui ont une piscine intérieure ce qu’ils utilisent pour leur maison et ce qu’ils recommandent et n’hésitez pas à contacter les entreprises pour obtenir des devis et vous faire un avis.

Dans le cas de petites piscines ou de salles de spa, il se peut que vous n’ayez pas à prendre une grande décision, car vous n’avez probablement pas besoin de beaucoup d’air extérieur. Dans ce cas, un déshumidificateur à condensation fera parfaitement l’affaire. Si vous avez une piscine de taille moyenne à grande ou dans l’éventualité où vous avez un fort désir d’air extérieur et de ventilation dans votre local piscine, il se peut qu’un système de ventilation soit plus adapté pour votre piscine.

Dans tous les cas, vous devrez vous assurer au préalable d’avoir suffisamment de place pour installer votre appareil de déshumidification. Le cas échéant, pensez également à la déperdition de chaleur générée et donc à votre besoin en équipement de chauffage supplémentaire.