Qu'est-ce que la géo-ingénierie ?

Qu’est-ce que la géo-ingénierie ?

La géo-ingénierie est un terme qui décrit comment l’homme pourrait intervenir dans les fonctions de la Terre afin de ralentir ou inverser le changement climatique.

Actuellement, il existe deux grandes idées pour lutter contre le réchauffement climatique, à savoir : réduire l’exposition de la Terre au soleil, ou réduire la quantité de dioxyde de carbone présente dans l’air.

Réduire l’exposition de la Terre au soleil

L’idée consiste à refroidir la planète en réduisant la quantité d’énergie solaire qu’elle absorbe. Pour y parvenir, il faudrait déployer une quantité astronomique de panneaux réflecteurs en orbite autour de notre planète, ce qui permettrait de limiter l’énergie solaire captée par la Terre.

Une autre approche proposée est d’injecter des aérosols dans la stratosphère et de reproduire l’effet des éruptions volcaniques explosives, comme celle du mont Pinatubo en 1991. Cette éruption avait relâché près de 10 km cube de particules dans la stratosphère, ce qui eu pour effet de disperser la lumière du soleil dans l’espace. L’effet fut tel qu’au cours des 15 mois suivants, un refroidissement général de la planète d’approximativement 1° C fut constaté, sans compter le dérèglement climatique associé à cette éruption.

Science & Vie TV | La géo-ingénierie peut-elle sauver le Monde ? – Planet Detox avec DirtyBiology

Capter le CO2 présent dans l’air

Afin de limiter le réchauffement climatique, une seconde idée vise à capter le dioxyde de carbone (CO2) présent dans l’air et réduire ainsi son accumulation dans l’atmosphère terrestre. Les propositions de géo-ingénierie du carbone suggèrent qu’il est possible de retirer le CO2 de l’atmosphère en combinant un ensemble de méthodes biologiques et mécaniques à l’échelle mondiale. La plantation massive d’arbres en est l’exemple le plus connu.

Une autre approche a également été proposée afin de réduire le CO2 présent dans l’air. Pour cela il faudrait des machines capables de capter et de stocker le dioxyde de carbone présent dans l’atmosphère. Cette idée innovante a notamment était reprise et déployée par la startup suisse Climworks. En 2021, son projet a permis de retirer 4.000 tonnes de CO2 dans l’atmosphère après l’avoir aspiré puis pétrifié dans la roche terrestre.

Les conséquences de la géo-ingénierie

La géo-ingénierie comporte des risques et des incertitudes importantes car intervenir dans un système complexe peut donner des résultats parfois inattendus.

Si les avantages peuvent se mesurer à l’échelle mondiale, les répercussions pourraient cependant varier considérablement à l’échelle locales et ne pas profiter à certaines régions. Ainsi, des modifications des niveaux de précipitations mondiales pourraient entraîner des sécheresses locales.

On peut également s’interroger sur le coût économique de ces idées : certaines semblent en effet présenter un coût pharaonique si l’on souhaite les rendre efficientes.

Retour haut de page