Reflet d'une montagne enneigé dans l'eau d'un lac sur fond de ciel bleu

Qu’est-ce que le cycle hydrologique ?

Le cycle hydrologique décrit la circulation de l’eau de l’océan et d’autres surfaces aquatiques vers l’atmosphère et la terre.

L’évaporation des océans est une source importante de vapeur d’eau dans l’atmosphère. Les précipitations, la pluie, la neige, le grésil ou la pluie verglaçante tombent des nuages et constituent une perte d’eau atmosphérique, car elles retirent l’eau de l’atmosphère.

Les précipitations ramènent l’eau à la surface de la Terre et constituent une source d’eau pour les sols. Sur terre, les précipitations peuvent s’accumuler dans les lacs, couler dans les rivières jusqu’à l’océan ou percoler dans le sol.

Une interaction entre le sol et l’atmosphère

Le cycle hydrologique est un système interactif. L’eau présente dans l’atmosphère, dans l’océan, sur terre et dans le sous-sol est liée, et le changement de l’une d’entre elles modifie les autres. Le réchauffement climatique impacte directement le cycle de l’eau d’où l’importance de le surveiller, car plus les températures montent, plus l’évapotranspiration augmente ce qui induit plus de vapeur d’eau dans l’atmosphère et moins au sol.

L’eau jouant un rôle majeur dans le temps et le climat, il est important de comprendre le cycle hydrologique. Une modification d’une composante du cycle hydrologique peut avoir des répercussions sur le temps. Par exemple, une diminution en journée de la couverture nuageuse au-dessus des terres permettra à une plus grande quantité d’énergie solaire de réchauffer le sol et l’atmosphère au-dessus en atteignant la surface.

Un autre exemple est l’augmentation de la fréquence des précipitations intenses dans les zones terrestres, qui peut entraîner des inondations plutôt que l’infiltration des eaux dans les aquifères.


Les 3 meilleures stations météo en 2022

Vous souhaitez connaître la météo en temps réel, mais vous ne savez pas quel appareil choisir ?

Découvrez notre sélection

Le cycle hydrologique : des aspects régionaux à considérer

Bien que le cycle hydrologique soit un phénomène mondial, certains aspects régionaux ont une incidence sur la France, car les changements hydrologiques dans les 6 bassins versants (Rhône-Méditerranée-Corse, Rhin-Meuse, Loire-Bretagne, Seine-Normandie, Adour-Garonne et Artois-Picardie) ont un impact sur l’approvisionnement en eau.

Avec le changement climatique en cours, les modifications du régime des précipitations peuvent avoir un impact sur les pratiques de gestion de l’eau en modifiant les ressources en eau. Une baisse des précipitations sur un bassin versant réduira la quantité d’eaux de surface et donc la percolation dans le sol.

De même, en raison du caractère cyclique de l’eau, l’élimination des eaux souterraines peut réduire la quantité d’eau de surface dans les lacs et les cours d’eau. Les pratiques de recharge des eaux souterraines, de filtration de l’eau et de prévention des inondations devront peut-être s’adapter au changement climatique régional que nous observons. Ces adaptations doivent considérer le cycle de l’eau comme un système interactif et non comme un événement isolé.

Les changements climatiques et moi ! | Capsule 4 : Le cycle hydrologique

Retour haut de page