D’où vient le trou dans la couche d’ozone ?

Les scientifiques du service de surveillance de l’atmosphère Copernicus ont annoncé le 20 décembre 2021 que le le trou dans la couche d’ozone était l’un des plus longs jamais enregistré. Mais de quoi parle-t-on ? Et d’où vient ce trou ?

Qu’est-ce que l’ozone ?

L’ozone est un gaz incolore composé de trois atomes d’oxygène que l’on désigne chimiquement par O3. Présent naturellement en petites quantités dans la stratosphère (entre 12 et 50 km d’altitude), ce gaz est le résultat d’un équilibre entre la lumière du soleil qui crée l’ozone et les réactions chimiques qui le détruisent.

L’ozone est créé lorsque l’énergie ultraviolette émise par le soleil sépare l’oxygène (O2) en atomes d’oxygène. Une fois séparés, les atomes d’oxygène peuvent se réunir pour former de l’O2 ou se joindre aux molécules d’O2 pour former de l’ozone.

Comment s’est former le trou dans la couche d’ozone ?

Info ou mytho ? | C’est quoi, la couche d’ozone ? – 1 jour, 1 question

Le trou dans la couche d’ozone se site au-dessus de l’Antarctique. L’atmosphère hivernale dans cette partie de l’hémisphère sud est très froide or ces températures extrêmes constituent un environnement propice à la formation de nuages stratosphériques polaires à partir de juin, ce qui correspond à l’hiver au pôle Sud.

Composés de gouttelettes de solution d’acide nitrique et d’eau ou d’hydrates solides, les produits chimiques à la surface de ces nuages entraînent des réactions chimiques qui éliminent le chlore atmosphérique.

Lorsque le soleil revient dans la stratosphère de l’Antarctique en été (soit d’octobre à février dans cette partie du globe), la lumière solaire divise les molécules de chlore en atomes de chlore hautement réactifs qui appauvrissent rapidement l’ozone. Cet appauvrissement est si rapide qu’il a été appelé « trou dans la couche d’ozone ».

La quantité d’ozone dans l’atmosphère est régulièrement mesurée à partir de satellites. Le trou dans la couche d’ozone apparaît au-dessus du continent Antarctique sous la forme de valeurs très faibles d’ozone dans la stratosphère. Généralement, le trou d’ozone antarctique présente sa plus grande superficie au début du mois de septembre et ses valeurs les plus basses entre fin septembre et début octobre.

En 2021, ce trou dans la couche d’ozone a été l’un des plus long jamais enregistré d’après les scientifiques de Copernicus.

Le protocole de Montréal : un accord pour sauver la couche d’zone

Le 16 septembre est la Journée internationale pour la préservation de la couche d’ozone. Cette journée célèbre l’anniversaire, en 1987, du Protocole de Montréal relatif à des substances qui appauvrissent la couche d’ozone. Le protocole de Montréal a conduit à l’interdiction d’un groupe de produits chimiques appelés halocarbures, accusés d’exacerber le trou d’ozone annuel.

Bien que la couche d’ozone commence à se reconstituer, il faudra probablement attendre les années 2060 pour que les substances appauvrissant la couche d’ozone utilisées dans les réfrigérants et les bombes aérosols disparaissent complètement de l’atmosphère.

Retour haut de page