Quels sont les signes d'un air sec chez vous ?

Quels sont les signes d’un air sec chez vous ?

Un air sec peut avoir de nombreuses conséquences sur votre santé. Que ce soit l’irritation des yeux et des sinus ou la survenue de problèmes respiratoires et cutanés, une exposition prolongée à un air trop sec ne sera pas sans répercussions sur votre bien-être. Mais savez-vous quel est le taux d’humidité idéal pour votre maison et comment déterminer si l’air chez vous est trop sec ?

Le taux d’humidité idéal

Le taux d’humidité idéal d’une se situe entre 30 et 60 %. À ces niveaux, votre organisme rencontre moins de problèmes de santé liés à votre peau et à votre système respiratoire. Cette plage d’humidité est idéale, car les bactéries et les virus se propagent moins vite comparé à un taux d’humidité supérieur. Par ailleurs, votre maison et son contenu sont plus en sécurité puisque le bois ne se dessèche pas et vos appareils électroniques ne sont pas endommagés par les décharges électriques.

Quels sont les signes d’un faible taux d’humidité ?

L’air sec dans une maison présente de nombreux signes physiques. L’électricité statique se produit à des taux d’humidité inférieurs à 30 % dans une pièce. Votre peau commence à se dessécher et à vous démanger, et votre nez peut se boucher/s’irriter et vous donner l’impression d’attraper un rhume. Vos yeux commencent par ailleurs à vous démanger et votre gorge devient sèche.

En plus de vous fier à vos sens, vous pouvez vous fier à un hygromètre si vous en possédez un. Cet appareil peu coûteux mesure l’humidité relative de votre maison et vous donne une idée de la sécheresse de votre air. Lorsque l’humidité de l’air tombe en dessous de 30 %, il devient urgent d’agir pour augmenter le taux d’humidité ambiant en y ajoutant de la vapeur d’eau et en baissant le chauffage si besoin. Une hygrométrie faible peut facilement être corrigée à l’aide d’un hygromètre : équipé votre pièce de vie et vos chambres avec ce petit appareil est recommandée si vous souhaitez contrer l’effet d’un air sec sur vos fonctions respiratoires.

Vous pouvez opter pour des systèmes qui fonctionnent avec votre système de chauffage, tel que les saturateurs de radiateur ou choisir de vous équiper d’un humidificateur pour une humidification de l’air intérieur à plus grande échelle.

Comment lutter contre un air sec ?

L’installation d’un humidificateur est le moyen le plus simple et le plus efficace d’augmenter le taux d’humidité chez vous. En général, ces appareils vous permettent de régler le taux d’humidité intérieur désiré s’ils sont équipés d’un hygrostat. Ils nécessitent cependant un entretien régulier pour éviter la prolifération de bactéries dans l’eau qu’ils diffusent. Pour éviter ce type de problème et les éventuels problèmes de santé associés, optez pour l’ajout de quelques gouttes de citron ou de vinaigre blanc dans l’eau de votre humidificateur lorsque vous le remplissez.

Notez également qu’il existe différents types d’humidificateurs : à vapeur chaude, à ultrasons ou à vapeur froide. Chacun a ses propres avantages et inconvénients, mais tous sont idéaux pour permettre à votre maison de retrouver un air sain avec un taux d’hygrométrie suffisant.

Mon gang vert | Humidificateur story pour une meilleure hygrométrie

Enfin, si vous souhaitez améliorer l’efficacité de votre humidificateur, vous pouvez aussi remplir votre maison de plantes d’intérieur. Les plantes ont en effet la particularité de contribuer au maintien du taux d’humidité relative de l’air, surtout si vous placez les pots dans des bacs en plastique à bords relevés. Vous pouvez ajouter une couche de cailloux, placer les plantes dessus et les arroser par le haut. Entre chaque arrosage, vérifiez le niveau d’humidité dans le bac et ajoutez-en davantage afin qu’il y ait toujours de l’eau dans le bac qui s’évaporera dans l’air et contribuera à limiter l’air sec de la pièce.

Retour haut de page