économiser éléctricité purificateur d'air

Peut-on faire fonctionner un purificateur d’air en permanence ?

Vous êtes nombreux à nous demander s’il est conseillé de faire fonctionner un purificateur d’air en permanence, notamment la nuit. Faire fonctionner votre purificateur d’air la nuit est utile si vous souhaitez améliorer votre sommeil. Mais qu’en est-il du coût énergétique ? N’existe-t-il pas d’autres solutions pour assainir l’air de votre logement ? Peut-on optimiser le temps de marche de son purificateur d’air ? C’est ce que nous vous proposons de voir dans notre article.

Est-il efficace de laisser son purificateur d’air allumer en permanence ?

Certains purificateurs d’air haut de gamme utilisent une technologie appelée Smart Sensor, qui ajuste automatiquement la vitesse du ventilateur pour préserver l’énergie. Vous pouvez ainsi faire fonctionner votre purificateur d’air toute la journée sans vous soucier de votre facture d’électricité. Si votre appareil ne dispose pas de la technologie Smart Sensor, sachez toutefois qu’il est préférable de ne pas l’éteindre trop longtemps. En effet, votre purificateur d’air doit être utilisé pendant une période plus ou moins longue si vous souhaitez que celui-ci soit efficace.

Que votre appareil soit allumé ou éteint, à chaque instant de nouvelles particules provenant de vos animaux domestiques, du climatiseur, des fenêtres ouvertes ou même de vous-même viennent contaminer votre air intérieur. L’utilisation de Smart Sensor, d’une minuterie ou d’un indicateur de la qualité de l’air vous permettra d’optimiser votre facture énergique tout en respirant un air sain.

purificateur air allergie

Si vous n’avez pas de graves problèmes d’allergies ou d’asthme, nous vous conseillons d’opter pour un purificateur d’air doté d’une fonction de minuterie ou d’un indicateur de qualité de l’air. Vous pourrez ainsi éteindre votre purificateur si vous êtes satisfait de la qualité de l’air intérieur.

Notre conseil : conservez toujours le guide d’utilisation de votre purificateur d’air. Celui-ci contient des conseils sur la durée d’utilisation conseillée de votre appareil.

Comment économiser l’électricité en utilisant un purificateur d’air ?

Lorsque vous utilisez votre purificateur d’air, non seulement vous usez les filtres, mais vous consommez également une quantité non négligeable d’électricité. Par conséquent, il est plutôt intéressant de savoir comment économiser votre énergie.

Notre premier conseil : n’utilisez votre appareil que lorsque vous êtes à la maison. Vous pouvez également déclencher votre appareil à distance. Certains guides internet comme smarthomereviews.com vous seront utiles si vous souhaitez mettre en place cette solution.

Notre second conseil : utilisez votre appareil de manière différente selon la période de l’année. Par exemple, le pollen est un problème qui survient surtout au printemps et en été, vous pouvez donc faire fonctionner votre purificateur d’air principalement en été et avec parcimonie en hiver. Vous ferez ainsi des économies d’électricité intéressantes.

https://airqualitae.fr/allumer-purificateur-dair-en-permanence/

Les 7 meilleurs purificateurs d’air en 2021

Vous souhaitez respirer un air de qualité mais vous ne savez pas quel purificateur d'air choisir ?

Découvrez notre sélection

Au bout de combien de temps faut-il changer le filtre à air de son purificateur ?

Le filtre d’un purificateur d’air doit être remplacé une fois usé, or cette usure survient plus vite si vous faites fonctionner chaque jour votre appareil pour piéger les particules polluantes. En général, le filtre à air HEPA doit être remplacé après 6 mois, voir 1 an. Il est préférable d’avoir un purificateur d’air équipé à la fois d’un préfiltre et d’un filtre HEPA pour plus d’efficacité. Enfin, le filtre HEPA peut être nettoyé à l’aide d’un aspirateur ce qui permet d’augmenter sa durée de vie.

Pour aller plus loin : suivez nos 7 conseils pour améliorer en permanence l’air chez soi !

Il existe plusieurs raisons au fait que notre air intérieur soit plus pollué que l’air extérieur.

Voici les polluants courants de l’air intérieur :

  • Polluants biologiques – Bactéries, virus, squames d’animaux, pollen, acariens, moisissures.
  • Composés organiques volatils (COV) – Émissions de divers produits ménagers comme les peintures, les adhésifs, les sprays
  • Particules (PM 2.5) – Émises par les poêles, les appareils de chauffage, les cheminées où se produit une combustion.
  • Monoxyde de carbone (CO) – Émissions provenant des poêles, des chauffages d’appoint, de la fumée de tabac.
  • Dioxyde d’azote (NO2) – Émissions provenant des poêles non ventilés, de la fumée de tabac, des travaux de soudure.
  • Radon – Gaz radioactif naturel qui peut pénétrer dans l’atmosphère par le sous-sol.

Vous pouvez réduire la pollution en prenant simplement quelques précautions. Voici les 7 façons d’améliorer la qualité de votre air intérieur jusqu’à 99 %.

1. Améliorer la ventilation

Laissez l’air frais entrer naturellement dans votre maison. Ouvrez les portes et les fenêtres de temps en temps. Vous pouvez faire fonctionner le climatiseur pour faire venir l’air frais de l’extérieur. Améliorer la ventilation est le moyen le plus simple et le plus efficace de rendre l’air intérieur propre.

2. Contrôlez l’humidité

Maintenez l’humidité intérieure à un niveau modéré de 30 à 50 %. Cela minimisera la croissance des allergènes en suspension dans l’air comme les moisissures et les acariens. L’humidité augmente considérablement en été. Pendant cette période, vous pouvez utiliser un climatiseur ou un déshumidificateur pour maintenir le taux d’humidité de votre intérieur.

3. Gardez votre intérieur propre

filtre air hepa

Nettoyez vos sols et tapis deux fois par semaine avec un aspirateur HEPA et lavez son filtre régulièrement. Pensez également à nettoyer vos meubles et équipements ménagers où les polluants se fixent.

Pour un nettoyage efficace, utilisez un chiffon en microfibres et nettoyez régulièrement les filtres de votre système de purification où sont piégés les acariens, le pollen et d’autres polluants. Enfin, remplacez les filtres si nécessaires et nettoyez les conduits d’air des unités HVAC pour réduire le développement des moisissures.

4. Contrôle des Composés Organiques Volatils

Les composés organiques volatils, connus sous le nom de COV, sont des polluants importants de l’air intérieur. Ils proviennent de certains de nos produits de consommation courante. Les désodorisants, les aérosols, les peintures, les adhésifs, les produits de bricolage sont les sources d’émission de COV. Vous devez les utiliser avec précaution : utilisez les dans un endroit bien ventilé et ne les exposés pas à l’air libre si vous ne les utilisez pas.

5. Attention à la fumée

Essayez d’éviter de fumer dans votre maison. C’est l’une des principales causes de la dégradation de la qualité de l’air intérieur. Certains des éléments de la fumée de cigarette peuvent être piégés dans les meubles et les vêtements.

Vous fumez dans votre voiture et souhaitez assainir son air ? Suivre notre guide : quel purificateur d’air choisir pour la voiture ?

6. Décorez votre intérieur avec des plantes d’intérieur

Les plantes d’intérieur peuvent être un moyen utile de réduire les substances chimiques présentes dans l’air. Elles peuvent même être des éléments de décoration intérieure. N’oubliez pas de ne pas trop les arroser, sinon des micro-organismes s’y développeront et pourront se transformer en polluants atmosphériques. Les plantes d’intérieur se développant dans une lumière faible sont parfaites pour les chambres à coucher.

7. Testez la présence de radon dans votre maison

Il s’agit d’un gaz radioactif naturel qui peut pénétrer dans votre maison depuis le sous-sol. Vous ne pouvez ni le voir ni le sentir, et il est à l’origine du cancer du poumon. Pensez à tester votre sous-sol pour vérifier sa présence ou non chez vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page