ioniseur

Comment fonctionne un ioniseur ?

Naturellement présents dans la nature, les ions négatifs sont de petites particules présentes dans l’air que nous respirons. Ces particules, pour la plupart des ions oxygène (O²-), sont très présentes dans les endroits non pollués comme la montagne ou à la mer. Elles peuvent également produites par un ioniseur d’air. Les milieux urbains et pollués concentreront plutôt les ions positifs (0²+).

Ces particules chargées électriquement ont un impact direct sur notre bien-être. Vous souvenez-vous du dernier orage qui a éclaté ? Avant que celui-ci ne commence, l’air était lourd, pesant… C’est parce que l’air était saturé d’ions positifs. Lorsque l’orage fut terminé, la charge électrique de l’air s’était alors inversée et l’air s’était chargé en ions négatifs, vous procurant ainsi une sensation de soulagement, de bien-être. L’orage est un phénomène naturel, toutefois, la technologie permet de reproduire ce phénomène : il est possible de créer des ions négatifs tout en neutralisant les ions positifs.

Qu’est-ce que l’ionisation ?

L’ionisation consiste à modifier la charge (positive ou négative) d’un atome ou d’une molécule. Le terme ion désigne donc les atomes ou molécules ayant gagné ou perdus plusieurs électrons par rapport à leur nombre de protons. On nomme également les ions positifs : cations et les ions négatifs : anions.

Les ions positifs peuvent être produits par les appareils (télévision, chauffage électrique, air conditionné, etc.), la pollution ou avant les orages. Ils provoquent une sensation de nervosité et de la tension. Les ions négatifs quant à eux, procurent un sentiment d’apaisement. Ils sont particulièrement indiqués pour les personnes sujettes aux céphalées, aux maladies respiratoires et aux états dépressifs.

Où peut on trouver des ions négatifs ?

Les ions négatifs se concentrent naturellement dans des endroits humides comme à la mer, près d’une rivière ou encore après un orage : l’entrechoquement des molécules d’eau favorise la création d’ions négatifs. Le sentiment qu’ils apportent est généralement celui du « bien-être ». On les retrouve toutefois un peu partout, mais à des concentrations différentes dans l’air, comme en témoigne ce tableau :

LieuConcentration en ions négatifs/cm3
Au pied d’une cascade10 000 à 50 000
En montagne (vers 1200 mètres)8000
Au bord de la mer4 000
En forêt3 000
Après un orage2 000 à 5 000
À la campagne1 000 à 1 500
En milieu urbain20 à 500
Dans les appartements et dans les bureaux10 à 50
Dans les locaux climatisés0 à 10
Saviez-vous que l’air peut contenir plus de 3 millions de particules par cm3 ?

L’environnement idéal pour vivre se situe dans un air avec 1 500 à 2 000 ions négatifs/cm³. Le meilleur moyen pour parvenir à créer cet air plus sain et équilibré en ions négatifs est un purificateur ioniseur d’air. Un ioniseur de bonne qualité devra être capable de produire 3 000 à 5 000 ions négatifs/cm³ dans un périmètre de 2 mètres.

Comment purifier l’air avec un ioniseur ?

À savoir : toutes les particules en suspension dans l’air sont neutres ou chargées positivement.

La purification de l’air par ionisation consiste à injecter dans l’air un flux d’ions négatifs produits par un ioniseur. Les électrons libérés sont captés par des molécules de l’air, principalement les molécules d’oxygène pour former des ions négatifs. Ces ions négatifs se combinent et chargent négativement les particules électriquement neutres en suspension dans l’air intérieur. Les particules initialement positives sont alors neutralisées et acquièrent à leur tour une charge négative.

https://airqualitae.fr/comment-fonctionne-un-ioniseur-dair/

Les particules négatives se repoussent entre elles et finissent par se déposer par attraction électrostatique sur les surfaces qui sont chargées positivement (le sol, les murs, meubles, tissus….). Les particules de charges opposées vont s’attirer et former des particules plus lourdes qui vont se déposer sur les surfaces plus rapidement.

https://airqualitae.fr/comment-fonctionne-un-ioniseur-dair/

La fonction ionisation peut se révéler très efficace pour améliorer la qualité de l’air et votre santé, si celle-ci est combinée à une aspiration du sol : vous éviterez ainsi que les particules ultra fines tel que la poussière ne s’envolent à nouveau dans l’air de votre maison. Nous vous conseillons notamment son utilisation dans notre sélection de purificateurs d’air pour éliminer la fumée de cigarette et dans notre guide « Quel purificateur d’air choisir pour la voiture ? »

Teqoya | Purificateur d’air par ions négatifs

Où placer votre purificateur ioniseur d’air ?

Un purificateur ioniseur d’air sera efficace si celui-ci est placé en hauteur, sur une surface plane. Il est par ailleurs conseillé de le placer dans un endroit où l’air peut circuler autour de l’appareil. Son action se limitant à la pièce où vous vous situez, placer le de préférence dans votre chambre ou une pièce de vie afin qu’il puisse purifier efficacement les polluants de l’air ambiant.

Dans l’idéal, vous aurez acquis un purificateur ioniseur d’air doté d’un filtre HEPA. Ainsi, en plus de neutraliser les particules de poussière dans l’air, votre appareil sera en mesure de capter les composés organiques volatils et la pollution présente dans l’air intérieur (pollens, squames, poils d’animaux, particules fines, bactéries et virus, etc.)

https://airqualitae.fr/comment-fonctionne-un-ioniseur-dair/

Les 7 meilleurs purificateurs d’air en 2021

Vous souhaitez respirer un air de qualité mais vous ne savez pas quel purificateur d'air choisir ?

Découvrez notre sélection

Choisir un ioniseur d’air sans ozone

L’ozone est un gaz indispensable pour la vie, mais il faut savoir que ce gaz est nocif pour notre santé si nous le respirons (même en quantité infime). Ce dernier irrite le système respiratoire et les yeux. Il provoque également de la toux et des essoufflements. On compare souvent la pollution à l’ozone au smog.

Certains modèles de purificateurs d’air auront tendance à émettre de l’ozone. Pour éviter ce problème, veillez bien à : ne pas acheter un ioniseur utilisant des techniques d’oxydation (ou destructrices) tel que l’ozonation ou le plasma. Ces deux systèmes de purification de l’air génèrent de l’ozone qui est nocif pour vos poumons et votre santé.

L’ionisation et les normes

Après recherche, nous n’avons pas pu identifier de réglementation propre à l’utilisation ou la mise sur le marché de systèmes d’épuration de l’air intérieur en France. À ce jour (19/11/2021) et sauf erreur de notre part, seul l’État de Californie (USA) réglemente les émissions d’ozone des appareils d’épuration de l’air, lesquels ne doivent pas émettre plus de 0,05 ppm d’ozone.

Il existe néanmoins trois normes françaises encadrant les dispositifs d’épuration et de filtration de l’air :

  • La norme NF B44-200 (également applicable aux climatiseurs) : elle permet d’évaluer les performances intrinsèques des épurateurs autonomes.
  • La norme NF EN 16846-1 : elle mesure l’efficacité des dispositifs photocatalytiques servant à l’élimination, en mode actif, des COV et des odeurs dans l’air intérieur en enceinte confinée.
  • La norme expérimentale XP CEN/TS 16980-1 : elle traite les méthodes d’essai en flux continu ainsi que la détermination de la dégradation du monoxyde d’azote (NO) dans l’air par des matériaux photocatalytiques.

2 réflexions sur “Comment fonctionne un ioniseur ?”

  1. Je confirme, pas mal de poussière au sol à nettoyer sans cesse dans la pièce où est situé mon ionisateur sans filtre, mais je ne faisais pas le lien ! J’ai le Teqoya, il vous semble bon ? Merci pour votre retour !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page